Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Selon Séoul, la situation sur la péninsule est «plus grave que jamais»

© REUTERS / Jung Yeon-JeNorth Korean soldiers watch the south side as the United Nations Command officials visit after a commemorative ceremony for the 64th anniversary of the Korean armistice at the truce village of Panmunjom in the Demilitarized Zone (DMZ) dividing the two Koreas July 27, 2017.
North Korean soldiers watch the south side as the United Nations Command officials visit after a commemorative ceremony for the 64th anniversary of the Korean armistice at the truce village of Panmunjom in the Demilitarized Zone (DMZ) dividing the two Koreas July 27, 2017. - Sputnik France
S'abonner
Le nouveau chef du comité des chefs d’état-major interarmées sud-coréen trouve la situation sur la péninsule extrêmement grave et se dit prêt à faire tout pour contrer les menaces.

Jeong Kyeong-doo, le nouveau dirigeant du comité des chefs d'état-major interarmées, a déclaré au cours de la cérémonie de son entrée en fonction ce dimanche à Séoul que la situation sur la péninsule coréenne était extrêmement grave et qu'il était prêt à faire de son mieux pour élaborer une stratégie militaire visant à contrer toutes les menaces.

Selon l'agence Yonhap, la cérémonie s'est déroulée en présence du président sud-coréen Moon Jae-in, du ministre de la Défense Song Young-moo et de l'amiral Harry Harris, commandant en chef des forces armées américaines du Pacifique.

«La situation est plus grave que jamais. Notre réponse aux provocations ennemies sera immédiate et rigoureuse pour que l'ennemi le regrette », a déclaré Jeong Kyeong-doo.

Lundi 21 août, la Corée du Sud et les États-Unis entament les exercices militaires Ulchi Freedom Guardian. Les médias nord-coréens ont déjà livré plusieurs commentaires à ce sujet, qualifiant ces manœuvres «d'actions hostiles à l'égard de Pyongyang qui mettent de l'huile sur le feu» sur fond de tensions sur la péninsule.

La tension s'est fortement accrue sur la péninsule coréenne ces dernières semaines après les tests réussis — mais interdits par la communauté internationale — de deux missiles balistiques intercontinentaux nord-coréens capables, selon les experts, de frapper la côte ouest des Etats-Unis et peut-être même la côte est.

Exercices militaires conjoints américano-sud-coréens - Sputnik France
Les USA et la Corée du Sud poursuivront leurs exercices malgré la montée de tension
Donald Trump a choisi d'adopter un ton très martial dans sa réponse à ce que Washington voit comme une provocation, promettant notamment "le feu et la colère" au régime de Kim Jong-Un et faisant allusion à la puissance de l'arsenal nucléaire américain.

Mais mardi dernier, Kim Jong-Un a calmé les choses en expliquant qu'il allait "observer encore un peu le comportement idiot et stupide des Yankees" avant d'éventuellement lancer les missiles.

Donald Trump a salué mercredi la décision "sage et raisonnée" du leader nord-coréen Kim Jong-un. 

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала