Le terroriste de Barcelone abattu à Subirats s’est trahi en sifflant

© AFP 2022Barcelone, après l'attentat
Barcelone, après l'attentat - Sputnik France
Younes Abouyaaqoub, le terroriste de Barcelone abattu à Subirats, a trahi sa présence en sifflant. La vigilance des citadins a permis à la police de le rattraper rapidement.

Younes Abouyaaqoub, l'auteur de l'attentat des Ramblas, abattu lundi par la police à Subirats, cherchait ses connaissances dans la ville et a été trahi par son sifflement, raconte le journal Pais.

La police à Barcelone - Sputnik France
Le véhicule utilisé pour les attaques en Catalogne était bien en France les 11 et 12 août
Abouyaaqoub, 22 ans, était au volant de la fourgonnette qui a foncé dans la foule sur l'allée centrale des Ramblas à Barcelone, le 17 août.

Il y a un an une famille de Marocains habitait une maison à la périphérie de Subirats, a raconté un citadin, Agustín A. Mais à présent, la maison est occupée par un Argentin, qui a entendu un sifflement dans la cour le 21 août. En regardant par la fenêtre, il a vu un jeune homme qui s'est tout de suite retourné et est revenu sur ses pas, visiblement déçu.

La police de Barcelone - Sputnik France
Attaques en Catalogne: deux des quatre suspects en détention provisoire, un 3e libéré
L'homme a communiqué la nouvelle à Agustín A., qui a reconnu la description du terroriste recherché et a immédiatement appelé la police. Peu après, Younes Abouyaaqoub a été abattu.

Une femme avait déjà signalé à la police la présence dans la ville du terroriste en fuite. L'ayant également identifié par sa description, elle avait averti la police.

Deux attentats à la voiture-bélier ont été commis le 17 août à quelques heures d'intervalle en Catalogne, dans le nord-est de l'Espagne, faisant au total 15 morts et 130 blessés dans le cœur touristique de Barcelone et dans la station balnéaire de Cambrils.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала