Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Sénateur russe: en poursuivant ses tirs de missiles, Pyongyang risque de tout perdre

© Sputnik . Ilya Pitalev / Aller dans la banque de photosPyongyang
Pyongyang - Sputnik France
S'abonner
Les nouveaux tirs de missiles réalisés par Pyongyang pourraient le pousser dans une impasse, a déclaré le sénateur russe Konstantin Kossatchev. Cependant, les démarches conjointes de Washington et Séoul aggravent la situation autour du problème nord-coréen, a-t-il ajouté.

Konstantin Kossatchev, président de la commission des Affaires étrangères du Conseil de la Fédération (chambre haute du parlement russe), estime que le nouveau tir de missiles par Pyongyang risque de le mener dans une impasse politique.

«Les nouveaux tirs de missiles nord-coréens après l'adoption de la résolution ferme du Conseil de sécurité de l'Organisation des Nations unies sur la Corée du Nord est un signal assez mauvais», a indiqué le sénateur aux journalistes.

Corée du Nord - Sputnik France
Député russe: le nouveau tir de missiles nord-coréens dû à une «provocation US»
Selon l'homme politique, Pyongyang pourrait ainsi se retrouver dans une situation où même les pays qui ne lui sont pas directement opposés ne seront pas capables de résoudre ce problème.

Dans le même temps, le sénateur a signalé que la réaction nerveuse de Pyongyang aux démarches conjointes de Washington et Séoul était compréhensible. L'homme politique a rappelé que les exercices américano-sud-coréens Ulchi Freedom Guardian comprenaient, selon les médias, un scénario d'entraînement ciblant des officiels nord-coréens.

Pyongyang a tiré samedi matin plusieurs missiles vraisemblablement balistiques en direction de la mer du Japon, rapporte l'agence sud-coréenne Yonhap, se référant au Comité des chefs d'état-major interarmées du pays.

Les tensions autour des programmes nucléaire et balistique de la Corée du Nord n'ont pas cessé de s'aggraver ces derniers mois. En juillet, Pyongyang a mené deux essais de missiles balistiques intercontinentaux supervisés par Kim Jong-un.

Washington et Pyongyang ont alors échangé des menaces réciproques. Le ton a depuis baissé d'un cran mais Washington et Séoul ont lancé cette semaine leurs exercices militaires conjoints qui sont constamment condamnés par le Nord comme une répétition de l'invasion de son territoire.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала