Présidentielle russe 2018: le principal rival de Poutine sera-t-il… une femme?

CC0 / zekebolden / Présidentielle russe 2018: le principal rival de Poutine sera-t-il… une femme?
Présidentielle russe 2018: le principal rival de Poutine sera-t-il… une femme? - Sputnik France
L’administration de Vladimir Poutine pense déjà aux candidats éventuels au poste de Président russe lors des élections de 2018. Selon des experts, une femme serait le meilleur rival principal pour l'actuel Président.

Maxime Orechkine - Sputnik France
Grâce à Bloomberg, le porte-parole du Kremlin a appris qui est le successeur de Poutine
À l'approche des élections présidentielles en Russie, l'administration de Vladimir Poutine s'interroge déjà sur les rivaux du Président russe, alors que ce dernier ne s'est pas même encore prononcé sur son éventuelle participation aux élections du printemps 2018. Des experts au sein de l'administration ont néanmoins déjà confié à Vedomosti qu'une femme serait la meilleure option pour affronter Vladimir Poutine lors de la campagne présidentielle.

À ce jour, entre 5 et 7 femmes ont été pressenties pour présenter leur candidature à la présidentielle russe en 2018, dont la présidente de l'Union sociale et démocratique des femmes russes Natalia Velikaïa, la leader du Comité national de parents Irina Volynets et la membre du Conseil principal du parti Irina Petelyaeva, indiquent des sources informées.

Президент РФ В. Путин принял участие в расширенном заседании коллегии МВД России - Sputnik France
Les éventuels successeurs de Vladimir Poutine nommés
Selon le politologue russe Konstantin Kalatchev, les candidates les plus prometteuses sont Elena Mizoulina, membre du Conseil de la Fédération (chambre haute du Parlement russe), et Natalia Poklonskaïa, députée de la Douma d'État (chambre basse du Parlement russe) et ex-procureure générale de Crimée.

© Sputnik . Sergei Malgavko / Aller dans la banque de photosProsecutor General of the Republic of Crimea Natalya Poklonskaya receives citizens to discuss private matters.
Natalia Poklonskaïa, députée de la Douma d'État - Sputnik France
1/2
Prosecutor General of the Republic of Crimea Natalya Poklonskaya receives citizens to discuss private matters.
© Sputnik . Sergey Kuznetsov / Aller dans la banque de photosПредседатель комитета ГД по вопросам семьи, женщин и детей Елена Мизулина во время выступления на пленарном заседании Государственной Думы Российской Федерации.
Elena Mizoulina, membre du Conseil de la Fédération - Sputnik France
2/2
Председатель комитета ГД по вопросам семьи, женщин и детей Елена Мизулина во время выступления на пленарном заседании Государственной Думы Российской Федерации.
1/2
Prosecutor General of the Republic of Crimea Natalya Poklonskaya receives citizens to discuss private matters.
2/2
Председатель комитета ГД по вопросам семьи, женщин и детей Елена Мизулина во время выступления на пленарном заседании Государственной Думы Российской Федерации.

Une femme politique, brillante, élégante et sexy aurait ajouté une sorte d'intrigue à la présidentielle et aurait encouragé la nouvelle génération des femmes russes à faire le saut en politique, estime le politologue Alexey Tchesnakov.

«Il est étrange qu'en Russie, un pays féminin, les femmes ne désirent pas occuper les plus hautes fonctions», a-t-il ajouté.

Le porte-parole du Président russe, Dmitri Peskov, a commenté les informations du journal Vedomosti quant à l'éventuelle participation d'une femme à la présidentielle russe de 2018, soulignant que le Kremlin «n'y [avait] pas encore songé».

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала