La Défense indienne désormais dirigée par une femme

© REUTERS / Prakash SinghIndia's ruling BJP politician and member of parliament Nirmala Sitharaman takes the oath during the swearing-in ceremony of new ministers at the Presidential Palace in New Delhi
India's ruling BJP politician and member of parliament Nirmala Sitharaman takes the oath during the swearing-in ceremony of new ministers at the Presidential Palace in New Delhi - Sputnik France
Le Premier ministre indien Narendra Modi a nommé dimanche une femme à la tête du ministère de la Défense. Nirmala Sitharaman endosse cette responsabilité dans une période de vives tensions avec la Chine et le Pakistan.

armée de la République de Chine - Sputnik France
Idiotie géopolitique ou la guerre inutile entre l'Inde et la Chine
Suite au remaniement ministériel, Narendra Modi a proposé le ministère de la Défense à l'ancienne secrétaire d'Etat au commerce, Nirmala Sitharaman, qui est ainsi devenue la sixième femme en poste dans le gouvernement indien, annonce l'AFP.

«Rendez-vous compte que le comité de sécurité du gouvernement (qui ne compte que quatre ministres, ndlr) compte désormais deux femmes, et que celles-ci vont décider égalitairement avec les hommes des questions de sécurité du pays », s'est exclamée Mme Sitharaman dans une interview donnée à la chaîne de télévision indienne News18.

Compte tenu du fait que l'Inde revendique toujours à la Chine un plateau de l'Himalaya et que les tensions sont particulièrement vives dans le Cachemire, un territoire partagé avec le Pakistan, l'initiative de nommer à la tête de la Défense une femme a attiré l'attention.

«C'est un message formidable pour tous les pays qui prennent l'Inde pour modèle et pour tous ceux qui observent l'Inde en se demandant: qu'est-ce qui arrive aux femmes en Inde?» a ajouté Mme Sitharaman.

Himalaya - Sputnik France
L'Inde et la Chine au seuil d'une guerre

Dans les années 1970 et 1980, la Première ministre Indira Gandhi avait également par deux fois assumé brièvement le poste de ministre de la Défense. Elle a été assassinée en 1984.

Le remaniement de dimanche, qui concernait aussi une douzaine d'autres postes moins importants de ministres ou de secrétaires d'Etat, est vu comme une préparation aux élections générales de 2019, pour lesquelles le parti au pouvoir est pour l'instant donné grand favori.

Outre le gouvernement central, le parti de M. Modi dirige également 18 des 29 Etats indiens, seul ou en coalition avec des partis régionaux.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала