La Russie propose au Japon de construire un pont entre Sakhaline et Hokkaïdo

© Sputnik . Артем Житенев / Aller dans la banque de photosSakhaline
Sakhaline - Sputnik France
La Russie a avancé l'idée de construire un pont reliant l'île de Sakhaline à celle d'Hokkaïdo pour contribuer au développement du tourisme et des relations d'affaires.

La Russie propose au Japon d'examiner le projet d'une éventuelle construction d'un pont supportant des voies ferroviaires et des chaussées pour véhicules automobiles depuis Hokkaïdo jusqu'à l'île de Sakhaline, a déclaré au Forum économique oriental le premier vice-Premier ministre russe, Igor Chouvalov.

«Nous sommes sur le point d'entamer notre part des travaux visant à prolonger le chemin de fer jusqu'à la côte du Pacifique et à construire le tronçon reliant l'île de Sakhaline au continent. Ce qui permettra de mettre à profit nos infrastructures ferroviaires et aidera le Japon à devenir une puissance continentale», a-t-il indiqué.

Igor Chouvalov a précisé que le projet prévoyait d'engager des technologies innovantes pour éviter des dépenses trop importantes.

Début août, les autorités de Sakhaline ont proposé d'introduire un régime sans visa de trois jours pour les Russes souhaitant visiter le Japon. Selon le gouverneur de la région de Sakhaline, Oleg Kojemiako, cette mesure contribuera au développement des échanges touristiques et des relations d'affaires entre les deux pays. La Russie a pour sa part autorisé les Japonais arrivés dans l'île à bord du ferry reliant Korsakov à Wakkanai à rester dans le pays sans visa pendant 72 heures.

Le Forum économique oriental - Sputnik France
Forum économique oriental: la politique et les investissements dans le Pacifique
Pendant le Forum économique oriental qui s'est ouvert à Vladivostok, la Russie a l'intention de présenter 32 projets d'investissement pour presque 1.250 milliards de roubles (plus de 18 milliards d'euros). La plupart s'adressent aux investisseurs russes, mais Moscou a également des projets à proposer à ses partenaires étrangers. De nouveaux accords doivent être signés avec des partenaires devenus traditionnels depuis deux ans — la Chine, la Corée du Sud et le Japon. Les investissements des sociétés asiatiques dépasseront 3 milliards de roubles (43 millions d'euros).

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала