- Sputnik France
Russeurope Express
Les économistes ne mangent pas tous des enfants! Rendez-vous chaque semaine avec Jacques Sapir, Clément Ollivier et leurs invités pour égrener les sujets de fond qui se cachent derrière le tumulte de l’actualité.

Les BRICS, entre «dédollarisation» et géopolitique

Jacques Sapir
Jacques Sapir - Sputnik France
Le récent sommet des BRICS qui s’est tenu en Chine a confirmé la solidité de cette organisation. Jacques Sapir en débat avec Philippe Béchade, président du think-tank les Econoclastes et rédacteur en chef de La Bourse au Quotidien, et Renaud Bouchard, économiste et doctorant à l’EHESS.

Les turbulences économiques et les problèmes politiques avaient servi de prétexte à de nombreux analystes pour pronostiquer un délitement rapide des BRICS, cette union entre la Chine, le Brésil, l'Inde, la Russie et la République d'Afrique du Sud. Ils ont été démentis par les faits.

Philippe Béchade utilise le terme de « dédollarisation » pour qualifier l'évolution des échanges économiques au sein des BRICS: « on voit que les accords bilatéraux entre la Russie et la Chine prévoient de prendre comme référence l'or, et voire même de s'échanger sinon de l'or physique, en tout cas des équivalences.»

Les BRICS ont-ils deux têtes, une tête économique chinoise et une tête géopolitique russe? Évidemment, selon Renaud Bouchard, qui estime que l'organisation de la Coopération de Shanghai est « en réalité le bras armé et le policier qui sous-tend l'activité des BRICS. On l'a vu, par exemple, avec l'Inde à deux reprises l'année dernière, avec le sommet de Goa où M. Narendra Modi a essayé de faire une incise pour faire adopter par les BRICS la qualification du Pakistan comme étant un état terroriste. M. Xi Jinping et M. Poutine ont remis de l'ordre dans cette approche-là, il n'en a pas été question. »

Retrouvez l'intégralité de l'émission sur notre chaîne YouTube Radio Sputnik

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала