La Cour suprême de l’Irak ordonne la suspension du référendum au Kurdistan

© REUTERS / Ako RasheedA man passes by a banner that reads "Yes for the independence of Kurdistan" in Kirkuk, Iraq September 10, 2017.
A man passes by a banner that reads Yes for the independence of Kurdistan in Kirkuk, Iraq September 10, 2017. - Sputnik France
À une semaine du référendum sur l’indépendance du Kurdistan irakien, la plus haute instance judiciaire de l’Irak a exigé d’examiner la constitutionnalité du vote.

La Cour suprême irakienne a ordonné lundi la suspension du référendum d'indépendance prévu le 25 septembre dans le Kurdistan irakien jusqu'à ce qu'elle puisse examiner sa constitutionnalité.

«La Cour suprême a émis un ordre de suspendre la procédure d'organisation du référendum prévu le 25 septembre sur ordre de la présidence du Kurdistan, jusqu'à ce qu'elle examine les plaintes qu'elle a reçues, affirmant que cette consultation est anticonstitutionnelle», a indiqué un communiqué.

An Iraqi Kurdish man walks past a giant flag of Kurdistan as Kurds marked Flag Day on December 17, 2015 in Arbil, the capital of the autonomous Kurdish region in northern Iraq. - Sputnik France
Si le Kurdistan irakien obtient l’indépendance, l’Iran menace de riposter
Le parlement du Kurdistan irakien s'est prononcé la semaine dernière à une très large majorité en faveur de la tenue de la consultation, que le gouvernement juge inconstitutionnelle. L'Iran et la Turquie, qui craignent qu'elle n'alimente les velléités séparatistes de leurs propres minorités kurdes, y sont également très hostiles.

Malgré les appels à renoncer, le dirigeant du Kurdistan autonome irakien Massoud Barzani a fait savoir vendredi que le référendum était aurait bel et bien lieu à la date prévue.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала