Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

«La Régression en marche!»: Attac dénonce la loi travail devant le siège de LREM

© SputnikAttac dénonce la loi travail
Attac dénonce la loi travail - Sputnik France
S'abonner
«C’est le gouvernement et tous les financeurs ce n’est pas les travailleurs qu’il faut virer», scandaient des militants d’Attac, mouvement qui se définit comme altermondialiste, rassemblés ce mardi matin devant le nouveau siège de La République en marche rue Sainte-Anne (IIe arrondissement) pour protester contre la loi travail.

En uniforme bleu et avec des poubelles, arborant l’inscription «Travailleur jetable» autour de la taille, des militants de l’Association pour la taxation des transactions financières et pour l’action citoyenne (Attac) ont défilé ce mardi matin dans la ville de Paris en direction du siège de La République en marche, pour y tenir un rassemblement contre la loi travail. «La Régression en marche», pouvait-on lire sur leurs pancartes, nom qui convient d’après eux mieux au parti fondé par Emmanuel Macron.

© SputnikAttac dénonce la loi travail
Attac dénonce la loi travail  - Sputnik France
Attac dénonce la loi travail

«Nous avons décidé de venir aussi pour dénoncer le concept qu’Emmanuel Macron est en train d’imaginer et de mettre en place: "le travailleur jetable"! C’est-à-dire le travailleur dont on pourra se débarrasser à tout moment comme un actif financier», a lancé une militante.

D’après cette dernière, la nouvelle loi de travail «vient renforcer tout un tas de lois qui depuis 20 ou 30 ans visent à faire régresser les droits des employés et des salariés».

«Par tout un arsenal de décisions qui sont prises dans le cadre de cette nouvelle loi du travail "jetable", ce salarié pourrait être remercié à tout moment», a ajouté la militante.

Un des manifestants déguisé en César et portant un masque d’Emmanuel Macron a prononcé un discours sarcastique à l’occasion de l’inauguration du «nouveau siège du parti de Jupiter, la Régression en marche!».

«De l’argent il y en a dans les caisses du "macronat"», «C’est le gouvernement et tous les financeurs ce n’est pas les travailleurs qu’il faut virer», scandaient des manifestants.

© SputnikПариж - протесты
Attac dénonce la loi travail - Sputnik France
1/2
Париж - протесты
© SputnikПариж - протесты
Attac dénonce la loi travail - Sputnik France
2/2
Париж - протесты
1/2
Париж - протесты
2/2
Париж - протесты

La mobilisation contre la réforme du code du travail, dont le lancement est

Акция протеста в Париже против внесения поправок в Трудовой кодекс - Sputnik France
Code du travail, manif à Paris: agression contre des journalistes, des projectiles
prévu le 23 septembre, a débuté en France il y a une semaine. Le 12 septembre, répondant à l’appel des syndicats, plusieurs manifestations ont eu lieu dans des villes françaises. 180 cortèges et 4.000 appels à la grève ont été recensés dans le pays, selon la Confédération générale du travail (CGT).

Fondée en 1998, Attac est une association qui milite pour la justice sociale et environnementale, et conteste radicalement le pouvoir pris par la finance sur les peuples et la nature. Présente dans une cinquantaine de pays, elle compte près de 10.000 membres et plus de 100 comités locaux, d’après les informations publiques.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала