Un religieux saoudien suspendu pour des propos misogynes

© AFP 2022 STRINGERFemmes saoudiennes
Femmes saoudiennes - Sputnik Afrique
Un religieux qui a déclaré que les femmes n'avaient qu'«un quart de cerveau» a été suspendu de toute activité religieuse dans la province saoudienne d'Asir.

Les femmes désormais un peu plus libres en Arabie saoudite - Sputnik Afrique
L'Arabie saoudite assouplit (un peu) le contrôle sur les femmes
Saad al-Hijri, dignitaire religieux saoudien, s'est vu interdit de prêche par les autorités après avoir affirmé que les femmes ont «la moitié du cerveau» d'un homme mais n'en ont plus qu'un «quart» lorsqu'elles font du shopping.

Les propos du religieux ont suscité un tollé sur les réseaux sociaux même dans ce royaume ultraconservateur qui applique une version rigoriste de l'islam. Les autorités ont établi que ses déclarations «portaient atteinte aux valeurs d'égalité, de justice et de respect des femmes inhérentes à l'islam», selon un porte-parole du gouverneur de la province d'Asir (sud) où réside Saad al-Hijri.

Trapped with Abuse - End Male Guardianship in Saudi Arabia - Sputnik Afrique
Jamais sans mon tuteur: quand les femmes saoudiennes se rebellent
Suspendu de toute activité religieuse, ce dernier a reconnu que sa «langue avait fourché», indique le journal en ligne Sabq. Ses propos ont cependant reçu des soutiens dans des milieux conservateurs.

Les femmes n'ont pas le droit de conduire en Arabie saoudite et sont maintenues à l'écart des hommes qui ne sont pas membres de leur famille dans les lieux publics. Or, en 2015, elles ont pour la première fois été autorisées à voter aux élections locales.

Depuis juin dernier, les femmes saoudiennes peuvent étudier, voyager et avoir accès à certains soins de santé sans l'autorisation de leur tuteur (homme). Néanmoins, l'interdiction de conduire reste en vigueur.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала