Le rôle «inestimable» de Londres en Syrie se traduit par «l'insignifiance de ses efforts»

© Sputnik . Alexander Vilf / Aller dans la banque de photosIgor Konachenkov
Igor Konachenkov - Sputnik France
Si la contribution britannique dans la lutte contre Daech est «inestimable», c'est à cause de l'insignifiance de ses efforts, a déclaré le porte-parole du ministère russe de la Défense, Igor Konachenkov.

Le ministère russe de la Défense estime que le secrétaire d'État britannique à la Défense, Michael Fallon, a surestimé le rôle de son pays dans la lutte contre les terroristes de Daech, a déclaré ce vendredi le porte-parole du ministère russe, Igor Konachenkov.

«Alors qu'approche la défaite de Daech par les troupes syriennes, avec le soutien des forces aérospatiales russes en Syrie, il est apparu clairement que pendant toutes ces années nous avions derrière nous le ministre britannique de la Défense, Michael Fallon, qui aidait plus que quiconque à éliminer les terroristes», a ironisé Igor Konachenkov.

«Des questions s'imposent involontairement: où étaient-elles, ces forces britanniques de la bonté, quand, au milieu de 2015, Daech a pratiquement englouti le tiers de l'Irak et toute la Syrie?», a-t-il demandé.

Base aérienne de Hmeymim en Syrie - Sputnik France
Les Forces aérospatiales russes ont détruit 97.000 cibles terroristes en Syrie en 2 ans
Michael Fallon avait précédemment déclaré que depuis 2014, le Royaume-Uni avait fait «une contribution inestimable» à la campagne visant à torpiller le potentiel de cette «lamentable secte» de Daech. «Dans les airs, sur mer et sur terre, les effectifs de l'armée britannique ont eu un important rôle dans la lutte contre les terroristes», avait noté le secrétaire d'État britannique. Il avait affirmé que depuis 2014, la Royal Air Force avait effectué quelque 1.500 raids contre Daech en Syrie et en Irak.

«Les forces russes ont accompli quant à elles plus de 99.000 missions […] rien qu'en Syrie, ce qui a permis de réaliser un tournant stratégique dans la lutte contre Daech», a fait remarquer Igor Konachenkov.

«Ainsi, si la contribution britannique dans la lutte contre Daech est inestimable, ce n'est pas en raison de l'ampleur des efforts, mais à cause de l'insignifiance de ceux-ci», a-t-il conclu.

Le conflit armé en Syrie se poursuit depuis mars 2011. Selon les données de l'Onu, il a fait plus de 220.000 morts. La coalition dirigée par les États-Unis a lancé en 2014 une opération contre les terroristes de Daech en Syrie et en Irak. Londres s'y est joint en décembre 2015. En Syrie, la coalition agit sans l'aval des autorités.

Le 30 septembre 2015, la Russie a entamé des frappes aériennes contre les positions des terroristes en Syrie à la demande du Président syrien Bachar el-Assad. Bénéficiant du soutien de Moscou, Damas est parvenu à faire reculer les djihadistes de manière significative.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала