L’activité de l’Otan près des frontières russes dépasse «les limites raisonnables»

CC0 / / Des bombardiers US
Des bombardiers US - Sputnik Afrique
Le ministère russe de la Défense repère chaque semaine plusieurs avions de l'Otan qui opèrent des vols de renseignement près des frontières russes. L'expert militaire Dmitri Drozdenko a estimé dans une interview à Sputnik qu'une telle activité franchissait les bornes du raisonnable et faisait penser à l'époque de la guerre froide.

Au cours de cette semaine, 17 avions ont été repérés près des frontières russes dont 15 ont mené des opérations de reconnaissance aérienne sur l'axe stratégique Ouest et deux dans l'Arctique, annonce le quotidien du ministère russe de la Défense, Krasnaïa Zvezda.

Un chasseur Su-34 - Sputnik Afrique
La présence d'avions-espions aux frontières de la Russie se raréfie

En outre, un avion de reconnaissance étranger a été intercepté par les chasseurs des Forces aérospatiales russes.

L'expert militaire Dmitri Drozdenko a commenté pour Sputnik cette activité militaire qui fait ressusciter le spectre de la guerre froide.

«S'il s'agissait de l'époque de la guerre froide, je dirais que c'est une situation normale, mais actuellement le nombre de manœuvres de renseignement que les pays membres de l'Otan et surtout les États-Unis effectuent près de nos frontières dépasse toutes les limites raisonnables. Nous, par exemple, nous ne survolons pas le large de la côte de San Diego où se trouve l'une des plus grandes bases navales américaines. Effectivement, les États-Unis mènent une grande et sérieuse activité, parfois provocatrice, près de nos côtes», a-t-il souligné.

Auparavant, le ministère russe de la Défense avait annoncé que 58 avions étrangers avaient mené des opérations de reconnaissance aérienne le long des frontières de la Russie au cours de la semaine dernière.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала