Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

L'ambassade russe à Londres appelle un journaliste à effectuer un vol spatial en iPhone

© Sputnik . Maksim Blinov / Aller dans la banque de photosMinistère des Affaires étrangères de Russie
Ministère des Affaires étrangères de Russie - Sputnik France
S'abonner
Les diplomates russes ont réagi à l'article d'un reporter britannique qui s'était moqué du matériel aérospatial russe en lui proposant d'effectuer un vol en... iPhone.

L'ambassade de Russie au Royaume-Uni a plaisanté au sujet d'un article du journaliste britannique Giles Whittell pour qui la fusée russe Soyouz est «moins puissante» qu'un iPhone.

«Giles Whittell pourrait peut-être essayer d'effectuer un vol dans l'espace avec son iPhone et non un Soyouz "périmé"», ont fait remarquer les diplomates sur Twitter.

Giles Whittell avait écrit pour The Times un essai consacré à Tim Peake, astronaute britannique qui est allé à la Station spatiale internationale (ISS) en décembre 2015 à bord d'un Soyouz. Lors de l'entretien, le premier Britannique dans l'espace avait avoué qu'il était «un grand admirateur de Baïkonour et des technologies soviétiques», une affirmation qui a visiblement choqué le journaliste.

«Depuis l'effondrement du communisme, presque rien de ce que les Russes utilisent pour aller en orbite n'a changé. Ils ont mis à jour leurs ordinateurs à bord de leur meilleure fusée, le Soyouz, mais elle a toujours moins de puissance informatique qu'un iPhone», a affirmé Giles Whittell.

Le journaliste cite toutefois les paroles de Tim Peake qui se déclare entièrement satisfait du vaisseau russe, le qualifiant «de moyen le plus sûr et le plus fiable d'aller dans l'espace».

Poutine ne laissera pas tomber les astronautes britanniques dans l'espace - Sputnik France
Non, Poutine ne laissera pas tomber les Britanniques dans l'espace
Tim Peake a travaillé dans le cadre de l'Expédition 46-47 avec les Russes Mikhaïl Kornienko, Sergueï Volkov et Iouri Malentchenko, ainsi qu'avec les Américains Scott Kelly et Tim Kopra. Il est rentré sur Terre en juin 2016.

Ce n'est pas la première fois que l'ambassade russe publie des remarques au sujet des journalistes de The Times. Ainsi, les diplomates ont plaisanté au sujet d'un article sur le coût de «l'ingérence russe» dans les élections présidentielles américaines et à propos des affirmations gratuites sur la Russie qui est un «pays peu attractif».

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала