Double attaque-suicide près du siège de la police à Damas

© AFP 2022 Amer AlmohibanyДым после взрыва на востоке Дамаска, Сирия
Дым после взрыва на востоке Дамаска, Сирия - Sputnik Afrique
Deux terroristes-kamikazes ont actionné leurs charges explosives près du siège de la police à Damas après avoir échoué à y pénétrer. Peu après, une troisième déflagration a secoué ce même quartier. Le bilan provisoire de ces trois attaques s'élève à un mort et six blessés. Il pourrait être revu à la hausse.

Deux terroristes-kamikazes ont actionné leurs charges explosives près du quartier général de la police à Damas, situé rue Khalid ibn al-Walid, a annoncé ce mercredi le ministère de l'Intérieur du pays. D'après un correspondant de Sputnik en Syrie, l'attaque a fait des victimes et des blessés.

© Sputnik . Yazan KalashSur les lieux des attentats
Sur les lieux des attentats - Sputnik Afrique
Sur les lieux des attentats

Comme le précise la télévisions locale, les terroristes se sont fait exploser après avoir échoué à s’introduire dans le siège de la police d’où ils avaient été refoulés par des agents de sécurité.

Peu de temps après ce double-attentat, un autre terroriste-kamikaze s'est fait exploser à l'entrée d'un marché situé non loin du quartier général de la police. Se référant à une source policière, l'agence SANA précise que ces trois attaques ont fait au moins un mort et six blessés.

«Un mort et six blessés, dont certains dans un état grave, ce qui pourrait alourdir le bilan des victimes», est-il indiqué.

Cependant, une source renseignée sur place a indiqué dans son commentaire à Sputnik qu'il pourrait s'agir de 9 victimes et une dizaine de blessés.

© Sputnik . Yazan KalashSur les lieux des attentats
Sur les lieux des attentats - Sputnik Afrique
Sur les lieux des attentats

«Selon les premières données, au moins neuf personnes ont été tuées et plus d'une dizaine blessées», a déclaré l'interlocuteur de l'agence.

Une attaque similaire avait été menée le 2 octobre dans le quartier d'Al-Midan de la capitale syrienne. Elle avait coûté la vie à 17 civils et policiers.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала