Moscou donne son feu vert au projet russo-chinois d’exploitation d’or

© Sputnik . Oleg Lastochkin / Aller dans la banque de photosLingots d'or
Lingots d'or - Sputnik Afrique
L’initiative commune de la Russie et de la Chine visant à exploiter la mine d’or de Klutchevskoïé, en Sibérie, a reçu l’approbation de Moscou.

La Russie a approuvé le projet de l'accord russo-chinois sur l'exploitation commune de la mine de Klutchevskoïé, dans la région de Transbaïkalie, en Sibérie orientale, a annoncé le Kremlin dans un communiqué publié samedi sur le site du cabinet des ministres.

yuans et dollars - Sputnik Afrique
La fin de l'ère du dollar se précise? Pékin forcerait Riyad à acheter l'or noir en yuan
Comme l'indique le document, l'accord énonce les conditions permettant à la société China National Gold Group Hong Kong Limited ou toute autre qu'elle contrôle à 100% d'acquérir entre 60 et 70% d'actions votantes de la SA Mine «Zapadnaïa Klutchi» en vue de créer un climat d'investissement favorable pendant la réalisation du projet d'exploitation.

L'accord prévoit également que les métaux précieux seront produits sur le territoire russe et détermine les mesures destinées à soutenir les producteurs d'équipement minier et auxiliaire.

Fin 2016, les représentants des BRICS ont signé un mémorandum d'entente sur l'exploitation conjointe de la mine d'or de Klutchevskoïé. L'accord en question a été conclu entre SUN Gold, le Chine National Gold Group, le Fonds de développement de l'Extrême-Orient, Trans AFRICA Capital et l'investisseur brésilien Antonio Moraes Neto.

Lingot d'or - Sputnik Afrique
La Russie, à un rien de devenir le 2e producteur d’or au monde
Ce projet vise à transformer le gisement de Klutchevskoïé en grande carrière ouverte, ainsi qu'à mettre en place une «production selon la technologie de lixiviation en tas avec une production attendue de 12 millions de tonnes de minerai chaque année et plus de 6,5 millions de tonnes de minerai d'or par an», selon le communiqué de presse de la compagnie indienne SUN Gold.

Les parties devaient également recevoir l'approbation des autorités russes et chinoises pour créer une coentreprise. Ce projet devrait attirer entre 400 et 500 millions de dollars d'investissements.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала