Une exposition de clichés «comparant» les Africains à des animaux fermée en Chine

Les autorités de la province chinoise de Hubei ont décidé de fermer une exposition de photos qui avait suscité de fortes protestations sur les réseaux sociaux.

Une exposition de photos qui mettait côte à côte des images d'animaux sauvages et des portraits d'Africains dans des postures souvent désavantageuses a été fermée dans la province de Hubei en Chine.

Lors de sa tournée en Afrique, le photographe Yu Huiping a décidé de prendre une série de photos qui comparaient les émotions humaines à celles éprouvées par les animaux.

Les opinions au sujet des photos furent partagées. Plusieurs critiques d'art ont apprécié les images, les qualifiant d'«intelligentes et efficaces». Toutefois, certains visiteurs ont estimé que les photos étaient «racistes» et plusieurs étudiants africains se sont plaint de l'exposition auprès des ambassades de leurs pays.

​L'organisateur de l'exposition Wang Yunzun a jugé «extrêmes» les accusations de racisme et déclaré que le musée ne voulait pas faire de discrimination envers aucune culture. Il a expliqué qu'en Chine être comparé à un animal ne constitue pas une offense, et était parfois même flatteur comme c'est le cas pour les animaux totems.

Toutefois, il a souligné qu'il respectait les sentiments de ses «amis africains» et qu'il allait enlever les photos offensantes.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала