Les Russes devenus des «ordures génétiques» après la Révolution, selon Ksénia Sobtchak

© Sputnik . Grigoriy Sisoev / Aller dans la banque de photosKsénia Sobtchak
Ksénia Sobtchak - Sputnik Afrique
Coutumière des affirmations provocantes, l’animatrice russe et candidate à l’élection présidentielle russe de mars 2018, Ksénia Sobtchak, a expliqué ce qu’il fallait comprendre par «ordures génétiques» en Russie. Selon elle, elles résultent de certains événements de l’histoire russe du XXe siècle.

Journalistin sieht auf Internetseite von Xenia Sobtschak, die bei der Präsidentenwahl 2018 kandidieren will - Sputnik Afrique
Programme électoral? La candidate à la présidentielle russe n'en a pas besoin
Ksénia Sobtchak, animatrice russe et candidate à la présidentielle de mars 2018, a expliqué ce qu'elle avait à l'esprit lorsqu'elle a dit que la Russie était un pays «d'ordures génétiques». Elle entendait par-là la catastrophe génétique qui a été causée par la Révolution, la guerre civile et la politique de dékoulakisation (l'expropriation des paysans riches après la Révolution), a-t-elle précisé au journaliste russe Yuri Dud.

Mme Sobtchak a prononcé les mots «ordures génétiques» lors de l'interview qu'elle a accordée à l'hebdomadaire Sobessednik (Interlocuteur). Selon elle, la Russie est «un polygone idéal pour observer des citoyens imbéciles». Mme Sobtchak a expliqué sa réplique par le fait que la Russie était devenue «un pays d'ordures génétiques».

Auparavant, Ksénia Sobtchak avait déjà fait d'autres déclarations irritantes sur les citoyens russes. En 2013, lors d'une interview donnée à l'occasion de la sortie de son livre «Encyclopédie d'un con» consacrée à la population de la Russie, elle avait affirmé:

«Dans mon livre, j'ai dit qu'un con vivait en chacun d'entre nous».

Dans une autre interview, Ksénia Sobtchak avait caractérisé sa génération comme la génération «du cynisme sain».

Телеведущая Ксения Собчак перед началом XIV ежегодной национальной телевизионной премии в области популярной музыки МУЗ-ТВ 2016. Энергия будущего в Москве - Sputnik Afrique
Actrice, animatrice, Présidente? Le parcours de la «Paris Hilton russe», rivale de Poutine
En ce qui concerne sa carrière politique, sa première action publique, un discours à la manifestation de l'opposition russe en 2011, n'avait pas été à succès. A l'époque animatrice d'un reality show à scandale, la fille de l'ex-chef du Président russe en exercice avait été huée.

Le 18 octobre, Ksénia Sobtchak, 35 ans, s'est déclarée prête à se présenter à l'élection présidentielle russe programmée pour mars 2018. Elle affirme qu'elle souhaite représenter par sa candidature le vote «contre tous», une option supprimée en 2006 pour les élections fédérales en Russie.

La prochaine élection présidentielle russe doit avoir lieu le 18 mars 2018. La présidentielle de 2012 a été remportée par Vladimir Poutine, alors chef du gouvernement, avec plus de 63% des votes.

 

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала