Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Ces opposants à la «dictature» qui perdent leur auréole en Occident

© Sputnik . Andrey Stenin / Aller dans la banque de photosEl artista ruso Piotr Pavlenski
El artista ruso Piotr Pavlenski - Sputnik France
S'abonner
Pussy Riot, Piotr Pavlenski et autres Femen, ces «chevaliers sans peur et sans reproche» présentés par les médias comme des combattants téméraires contre la «dictature» perdent vite leur auréole de martyrs, une fois partis de leur pays et installés en Occident. Mais le public n’en tire aucune leçon et commence à chercher de nouveaux «héros».

Le journaliste allemand Moritz Gathmann écrit dans le magazine Cicero qu'au cours de son travail en Russie, il a plusieurs fois observé comment les médias allemands présentaient comme «héros», différents militants et organisateurs de performances scandaleuses en Europe de l'Est. Ça peut être les Pussy Riot connues pour un acte de débauche organisé dans une église de Moscou, les militantes ukrainiennes Femen protestant contre tout et contre tous, seins nus, ou le Pétersbourgeois Piotr Pavlenski qui se cloue les testicules entre les pavés de la place Rouge à Moscou.

Piotr Pavlenski - Sputnik France
Incendie de la Banque de France: l'artiste russe Pavlenski écroué
M.Gathmann signale que le schéma utilisé par les médias allemands pour faire des héros de ces personnages reste toujours le même. D'une part, il y a des «artistes courageux» qui mènent un combat inégal contre le système, tels David contre Goliath. De l'autre, un «État répressif» qui les met derrière les barreaux pour leur «aspiration à la liberté».

Selon lui, une telle «héroïsation» n'a rien à voir avec la personne et les actions des personnages en question.

«Il nous faudrait nous interroger sur le pourquoi les Femen, les Pussy Riot et maintenant Pavlenski perdent leur attrait, lorsqu'ils sont sous nos yeux et non plus quelque part très loin, à Moscou, à Saint-Pétersbourg ou à Kiev», note le journaliste de Cicero.

Et lui de répondre que cette transformation pourrait être comparée à un galet trouvé pendant les vacances dans une rivière de montagne ou la mer et dont l'éclat disparait au bord d'une fenêtre à Berlin ou à Stuttgart.

La même chose se produit avec les organisateurs de «performances» scandaleuses: beaucoup de tapage et peu de contenu.

«L'éclat a disparu. Pas grave. Je suis sûr que bientôt nous allons trouver de nouveaux héros», conclut l'auteur.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала