Rohingyas: Moscou réagit aux rumeurs sur son éventuel veto à l’Onu

© Sputnik . Ramil Sitdikov / Aller dans la banque de photosMaria Zakharova
Maria Zakharova - Sputnik Afrique
La porte-parole de la diplomatie russe a démenti les informations selon lesquelles Moscou s'apprêtait à bloquer le projet de résolution du Conseil de sécurité sur la situation en Birmanie.

Rohingya refugees walk on the muddy path after crossing the Bangladesh-Myanmar border in Teknaf, Bangladesh, September 3, 2017. REUTERS/Mohammad Ponir Hossain - Sputnik Afrique
Le Bangladesh renvoie plus de 2.000 réfugiés Rohingya en Birmanie
Les rapports selon lesquels la Russie a l'intention de bloquer un projet de résolution du Conseil de sécurité sur la Birmanie ne correspondent pas à la réalité, a annoncé la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères Maria Zakharova.

«Nous avons porté notre attention sur les rapports mensongers de plusieurs médias selon lesquels la Russie avait déjà bloqué ou envisage de bloquer un projet de résolution sur la Birmanie (…). En fait, la Grande-Bretagne et la France ont soumis un projet ad hoc au Conseil de sécurité, qui contient à notre avis un nombre de dispositions présentant des problèmes», a déclaré Mme Zakharova lors d'un point presse.

Rohingya refugees walk through a paddy field after crossing the Bangladesh-Myanmar border in Cox's Bazar, Bangladesh September 8, 2017. - Sputnik Afrique
Une «zone de sécurité» pour les réfugiés Rohingya au Bangladesh?
Selon elle, la délégation russe à New York a fait part de ses observations aux auteurs du document.

«Je tiens à souligner que le travail sur le document se poursuit. Nous sommes prêts à la discussion constructive de nouvelles mesures du Conseil de sécurité sur cette problématique», a fait savoir Mme Zakharova.

Le projet de résolution soumis par la France et le Royaume-Uni à l'Onu appelle notamment les autorités birmanes à «cesser immédiatement les opérations militaires» contre les musulmans rohingyas et à permettre aux réfugiés de cette minorité vivant actuellement dans des camps de fortune au Bangladesh de revenir en Birmanie.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала