Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Stoltenberg: Les pays européens de l’Otan sont à portée des missiles nord-coréens

© AFP 2021 JOHN THYS Jens Stoltenberg, secrétaire général de l'Otan
Jens Stoltenberg, secrétaire général de l'Otan - Sputnik France
S'abonner
Les missiles nord-coréens sont en mesure d’atteindre le territoire des pays de l’Otan situés en Europe, estime le secrétaire général de l’Alliance transatlantique, Jens Stoltenberg.

«L'Europe se trouve aussi dans la zone de portée des missiles (nord-coréens, ndlr). Les pays de l'Otan concernés sont en danger», a affirmé Jens Stoltenberg au journal japonais Yomiuri Shimbun.

À en croire le secrétaire général de l'Otan, tout au long de son histoire, l'Otan «a protégé ses membres des missiles balistiques au moyen de mesures de dissuasion appropriées».

«L'Otan dispose aussi bien des capacités que de la détermination nécessaires afin de lancer une contre-attaque», a-t-il assuré.

Stoltenberg a également souligné la nécessité de faire pression sur Pyongyang, y compris par le strict respect des sanctions économiques déjà adoptées.

Donald Trump - Sputnik France
Prêts à tel point que «vous serez choqués»: Trump confirme sa posture sur la Corée du Nord
Les tensions ne cessent de monter autour de la péninsule coréenne ces derniers mois, durant lesquels Pyongyang a réalisé une série inédite de tests de missiles et procédé à l'essai d'une bombe à hydrogène (bombe H). Washington et Pyongyang échangent régulièrement des menaces et des intimidations. Donald Trump a menacé mi-septembre de «détruire totalement» la Corée du Nord en cas d'attaque initiale de Pyongyang. Pour sa part, le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un a promis de prendre les mesures les plus cruelles de l'histoire contre l'agression américaine.

Toujours est-il que la situation qui s'est nouée autour de la Corée du Nord doit être résolue par le dialogue, et non par des menaces et des injures envers Pyongyang, a déclaré jeudi le Président russe Vladimir Poutine au cours du discours qu'il a prononcé au Club de Discussion Valdaï, réuni à Sotchi.

«Il est certainement nécessaire de résoudre ce problème par le dialogue, de ne pas mettre la Corée du Nord au pied du mur, de ne pas la menacer de recourir à la force, de ne pas sombrer dans la grossièreté ou les injures», a indiqué le Président.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала