Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Maroc et Tunisie qualifiés au Mondial: émeutes et liesse à Paris et à Bruxelles (vidéos)

© Sputnik . Xénia KozlitinaMondial 2018: des supporters du Maroc étaient en liesse samedi soir sur les Champs-Élysées
Mondial 2018: des supporters du Maroc étaient en liesse samedi soir sur les Champs-Élysées - Sputnik France
S'abonner
Des centaines de supporters des équipes du Maroc et de Tunisie qui se sont qualifiés pour la Coupe du Monde 2018 de Football se sont retrouvés ce samedi soir sur les Champs-Élysées. Les scènes de liesse, tout comme les échauffourées qui ont éclaté dans les rues de Paris, ont été suivies par un correspondant de Sputnik sur place.

Le Maroc et la Tunisie se sont qualifiés ce samedi soir pour la Coupe du Monde 2018 de Football qui se déroulera en Russie en été prochain.

Pour fêter l'événement, des centaines de supporters des deux pays se sont retrouvés sur les Champs-Élysées, jusqu'à l'Arc des triomphe, envahissant la route.

Les CRS et gendarmes mobiles ont rapidement été déployés et ont tenté de contenir les supporters, afin que la circulation soit rétablie. Des véhicules de CRS ont également bloqué l'accès aux Champs-Élysées.

Malgré cela, la fête a mal tourné. Selon la correspondante de Sputnik, des supporteurs lançaient des objets sur la police et sur les passants. Certains ont essayé d'attaquer les forces de l'ordre avec des barrages et des chaises.

Le centre de Bruxelles a aussi vécu une soirée d'échauffourées samedi soir, après la qualification du Maroc à la prochaine Coupe du Monde en Russie. Selon un nouveau bilan de la police, 23 personnes ont été blessées, dont 22 policiers.

Des échauffourées ont également éclaté un peu plus loin sur le Boulevard Lemonnier, pas très loin de la gare du Midi. Des dizaines de jeunes jetaient des pavés, détruisaient le mobilier urbain, incendiaient des voitures et détruisaient les vitrines de commerces, indique le RTBF.

La tension a fini par baisser peu après minuit. Personne n'a encore été interpellé. Les dégâts n'ont pas encore été évalués, une enquête est ouverte.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала