Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Qu’est ce qui se cache derrière le refus des USA de frapper Daech en Syrie?

CC0 / skeeze / US flag
US flag - Sputnik France
S'abonner
Le refus des États-Unis de bombarder des détachements de Daech, près de la ville syrienne d'Abou Kamal peut-être expliqué par le désir de Washington de créer «un État séparé» sur le territoire syrien, estime le sénateur russe Frantz Klintsevitch.

Abou Kamal - Sputnik France
Moscou dénonce une «interaction directe» entre la coalition US et Daech en Syrie
Le fait que les forces de la coalition dirigée par États-Unis ont décidé de ne pas bombarder des terroristes de Daech qui fuyaient la ville syrienne d'Abou Kamal pour échapper aux frappes russes fait penser que Washington envisage de créer «un État séparé» sur le territoire de la Syrie, a déclaré Frants Klintsevitch, vice-président de la commission russe de défense et de sécurité du Conseil de la Fédération (chambre haute du parlement russe).

«Je n'exclue pas qu'il s'agit d'une tentative de créer un État "séparé" ou d'une assistance au passage des terroristes de la Syrie en Asie centrale», a indiqué le sénateur.

Selon lui ces agissements des États-Unis entrent en «nette contradiction» avec la formulation et l'esprit de la déclaration commune sur la Syrie adoptée en marge du sommet de l'APEC dans la ville vietnamienne de Da Nang par le Présidents russe et son homologue américain.

L'armée syrienne a percé le blocus de Deir ez-Zor - Sputnik France
L’armée syrienne contrôle Abou Kamal, toute autre information n'est que pure propagande

Plus tôt, lors du sommet de l'APEC, Vladimir Poutine et Donald Trump ont réaffirmé leur engagement vis-à-vis de «la souveraineté, l'indépendance, l'unité, l'intégrité territoriale et le caractère laïque de la Syrie conformément à la résolution 2254 du Conseil de sécurité de l'Onu».

À son tour, le ministère russe de la Défense a déclaré que l'offensive des troupes syriennes à Abou Kamal avait perturbé les plans de Washington de mettre en place des autorités «pro-américaines» hors du contrôle du gouvernement syrien pour gérer les territoires de la rive gauche de l'Euphrate.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала