La station balnéaire turque de Bodrum s’est rapprochée de la mer grâce au séisme

Bodrum s’est déplacée. Cela est dû au mouvement des plaques tectoniques. Mais ces déplacements, qui d’habitude prennent un demi-siècle, sont intervenus en seulement 11 secondes.

Des spécialistes du centre de recherche des tremblements de terre de l'Université d'Izmir ont analysé les conséquences du séisme dévastateur qui a touché en juillet 2017 la côte sud-ouest de la Turquie. Il s'est avéré qu'à cause du déplacement des plaques tectoniques, la station balnéaire de Bodrum s'est déplacée en direction de la Mer Égée sur environ 26 centimètres.

Vue sur la Mosquée bleue d'Istanbul - Sputnik France
Turquie: lisez les fatwas avant de vous teindre les cheveux en noir
En général, d'après les chercheurs, un changement de relief de la surface terrestre dans les zones sismiques est un phénomène normal. Mais en raison des fortes secousses, évaluées à une magnitude de 6,6 degrés, des glissements de terrain qui d'habitude prennent au moins 50 ans se sont produits en seulement 11 secondes.

«Les données des satellites ont montré qu'une rupture des fonds marins avait eu lieu sur le territoire, dont la longueur est de 65 kilomètres et la largeur de 25 kilomètres, sur la côte sud de Bodrum et de l'île de Kos. L'une des plaques s'est éloignée de l'autre», a commenté pour Hurriyet Daily News le directeur du centre de recherche des tremblements de terre de l'Université d'Izmir.

Rappelons qu'un violent tremblement de terre s'est produit au large des côtes turques le 21 juillet. Peu de dégâts ont été signalés, hormis quelques fissures sur certains bâtiments et des inondations au rez-de-chaussée de certains hôtels côtiers. Le séisme a aussi provoqué un petit tsunami au large de la côte ouest du pays.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала