Jean Messiha: «La France n’a plus besoin d’immigration»

Le Désordre mondial avec Rachel Marsden
Le Désordre mondial avec Rachel Marsden - Sputnik France
Le projet de loi «Asile et Immigration», récemment porté par le ministre de l’Intérieur et ancien ténor socialiste, Gérard Collomb, divise la majorité LREM. Mais qu’en pensent l’opposition et le Front national? Pour en débattre, Rachel Marsden recevait l’ambassadeur à la refondation du FN, Jean Messiha.

Sera-t-il le premier projet qui clivera en profondeur la majorité hétéroclite de La République en Marche? Mi-janvier, Gérard Collomb, le ministre de l'Intérieur, présentait son projet de loi, intitulé, «Asile et Immigration» aux associations puis aux élus LREM. Un texte de loi qui suscite la controverse et qui s'inscrirait plutôt dans une ligne politique de droite. Le Front national, arrivé au second tour de l'élection présidentielle, n'est toutefois pas satisfait.

Retrouvez l'intégralité de l'émission en vidéo sur notre chaîne YouTube Radio Sputnik

Pour l'ambassadeur à la refondation du FN, Jean Messiha, le gouvernement ne va pas en profondeur sur ce projet de loi et lui reproche de modifier uniquement la loi sur les délais: «il y a un délai de dépôt de dossier qui va passer de 120 jours à 90 jours, le délai de recours qui va être raccourci».

Ainsi le projet de loi «Asile et Immigration» ne sera pas efficace, selon Jean Messiha: «Le projet de loi sur l'immigration ne s'attaque qu'à la dernière phase, une fois que tout le monde est déjà rentré. Donc évidemment, si vous ne vous attaquez pas en amont aux flux migratoires, c'est particulièrement complexe de vouloir lutter contre cette immigration une fois qu'elle s'est installée et encore plus complexe de le faire uniquement à travers le droit».

Emmanuel Macron - Sputnik France
Loi «immigration et asile»: aussi dissuasive que discutable?
L'ambassadeur à la refondation du FN considère ainsi qu'il faut remettre en question l'immigration: «La France n'a plus besoin d'immigration […] L'immigration est un dogme qui ne tient pas compte ni de nos capacités financières, ni de notre situation économique, ni de notre capacité à intégrer et à assimiler ces étrangers».

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала