Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Doctrine nucléaire US: Moscou répond aux allégations de «frappe nucléaire limitée»

© Sputnik . Vladimir Sergeev / Aller dans la banque de photosMoscou
Moscou - Sputnik France
S'abonner
Les États-Unis veulent «rejeter leur mauvaise conscience» quand ils déclarent que la Russie est en mesure d’être la première à effectuer une «frappe nucléaire limitée», estime un député russe, rappelant qu’une telle mesure n’était pas prévue dans les documents officiels russes.

Commentant la nouvelle doctrine nucléaire américaine, qui assure que Moscou pourrait être le premier à réaliser une «frappe nucléaire limitée», le chef de la commission de la défense à la Douma russe, Vladimir Chamanov, a rappelé qu'un tel scénario n'était pas prévu par les documents officiels.

«C'est le rejet de la mauvaise conscience. Il y a un mois, les militaires américains ont présenté une suggestion au Sénat tendant à les autoriser à effectuer une attaque nucléaire préventive. Dans les documents officiels, nous n'avons jamais eu ni n'aurons de telle possibilité», a-t-il déclaré.

Le texte de la nouvelle doctrine indique que face à la menace d'une «frappe nucléaire limitée» émanant de Moscou, les États-Unis sont prêts à assumer un prix inacceptable élevé en cas d'agression russe.

Le parlementaire a souligné que la stratégie annoncée par les États-Unis apparaîtrait comme «un chemin direct pour attiser les tensions et les confrontations».

Le Pentagone a publié vendredi sa nouvelle «Revue de la posture nucléaire» américaine dans laquelle il accorde une grande attention au développement des forces nucléaires russes. Parmi les autres menaces potentielles, sont cités la Corée du Nord, l'Iran et la Chine. Le département américain de la Défense a souligné que les efforts des États-Unis seraient concentrés sur le développement des armes nucléaires de faible puissance.

Le ministère russe des Affaires étrangères - Sputnik France
Moscou appelle Paris et Londres à se joindre au désarmement nucléaire

Par ailleurs, la nouvelle doctrine prévoit l'augmentation des dépenses militaires pour la modernisation de l'arsenal et le développement des éléments de la triade nucléaire américaine (missiles balistiques, sous-marins stratégiques et bombardiers). Les États-Unis ont réitéré leur attachement à l'idée d'une réduction de leurs forces nucléaires tout en qualifiant l'accord de l'Onu sur l'abolition de ces armes comme n'étant pas conforme à l'ordre du jour actuel.

Moscou juge que la doctrine en question revêt un caractère de confrontation et est orientée contre la Russie, les déclarations de Washington assurant que Moscou renonçait à la poursuite de la réduction des armes nucléaires étant une «entourloupe».

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала