«La posture nucléaire US ne met pas un tabou sur une récidive de Hiroshima et Nagasaki»

CC0 / Pixabay / Explosion d'une bombe nucléaire
Explosion d'une bombe nucléaire - Sputnik France
La nouvelle posture nucléaire des États-Unis renforce sérieusement la part de confrontation dans la politique étrangère américaine, estime le sénateur russe Frants Klintsevitch. En outre, selon lui, cette doctrine ne met pas un tabou sur une récidive des scénarios de Hiroshima et de Nagasaki.

La nouvelle posture nucléaire des États-Unis n'exclut pas la récidive d'Hiroshima et de Nagasaki, c'est cela qui préoccupe le plus, a déclaré Frants Klintsevitch, vice-président de la commission russe de défense et de sécurité du Conseil de la Fédération (chambre haute du parlement russe).

«Le monde entier se souvient de Hiroshima et de Nagasaki. La posture nucléaire américaine est similaire, c'est ce qui préoccupe le plus», a déclaré le service de presse du sénateur.

Le sénateur a également noté que la nouvelle posture renforçait sérieusement la part de confrontation dans la politique étrangère des États-Unis, en se concentrant non sur l'interaction avec la Russie dans cette sphère d'armement, mais sur la rivalité avec elle.

Explosion d'une bombe nucléaire - Sputnik France
Les Japonais survivants aux frappes atomiques s’indignent de la doctrine nucléaire US
«Ce n'est pas la première fois dans l'histoire que les États-Unis jouent une carte extrêmement dangereuse et dépourvue de toute perspective réelle, visant à démolir l'équilibre stratégique des forces du monde en sa faveur», a déclaré Frants Klintsevitch.

Pentagone - Sputnik France
Nouvelle posture nucléaire US: la Russie menace de répliquer
Les Japonais qui ont survécu aux frappes atomiques des villes d'Hiroshima et de Nagasaki se sont dits en colère et préoccupés par la nouvelle doctrine nucléaire américaine.

Le Pentagone a publié vendredi sa nouvelle «Revue de la posture nucléaire» américaine dans laquelle il accorde une grande attention au développement des forces nucléaires russes. Parmi les autres menaces potentielles, sont cités la Corée du Nord, l'Iran et la Chine. Le département américain de la Défense a souligné que les efforts des États-Unis seraient concentrés sur le développement des armes nucléaires de faible puissance. Par ailleurs, la nouvelle doctrine prévoit l'augmentation des dépenses militaires pour la modernisation de l'arsenal et le développement des éléments de la «triade nucléaire» américaine (missiles balistiques, sous-marins stratégiques et bombardiers). Les États-Unis ont réitéré leur attachement à l'idée d'une réduction de leurs forces nucléaires tout en qualifiant l'accord de l'Onu sur l'abolition de ces armes comme n'étant pas conforme à l'ordre du jour actuel.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала