Promos sur Nutella et Pampers: Intermarché épinglé

Les conclusions de l'enquête de la Répression des fraudes prouvent que l'enseigne française Intermarché n'a pas respecté la loi concernant la revente à perte.

Le géant français Intermarché a violé loi sur la revente à perte en proposant de très importantes remises sur plusieurs articles, notamment des pots de Nutella et des couches Pampers, a déclaré à Sputnik la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) qui a diligenté une enquête.

nutella - Sputnik France
Une «Révolution française» au Nutella: des champs de bataille aux supermarchés (images)
Fin janvier, des promotions allant jusqu'à —70% sur la pâte à tartiner avaient provoqué des bagarres et des empoignades entre des clients dans les hypers Intermarché. Les gens s'arrachaient des cartons entiers de Nutella, ce qui a obligé ces grandes surfaces à limiter la vente à trois pots par personne. Certaines informations ont fait état de légères blessures parmi les clients, mais les représentants de l'enseigne ont démenti.

Quelques jours plus tard, Intermarché annonçait de nouvelles promotions, cette fois-ci sur les couches Pampers, du café ou encore des bouteilles de Perrier. Ce qui a provoqué encore une fois des bousculades.

Des agents de la Répression des fraudes se sont rendus sur place pour vérifier la «compatibilité des promotions avec le Code de commerce», a indiqué la DGCCRF. Ils ont consulté les contrats et les factures et ont conclu que l'enseigne n'avait pas respecté la loi concernant la revente à perte.

Nutella - Sputnik France
Nutellagate? Une théorie du complot vient alimenter la polémique sur Lactalis
La DGCCRF a précisé qu'elle avait transmis un procès-verbal à la justice avec les résultats de son enquête. Désormais, c'est à la justice de décider des suites à donner ou non à cette affaire, a noté son représentant, en précisant que l'amende maximale serait de 375.000 euros.

Le prix de 1,41 euro seulement pour un pot de pâte chocolatée avait provoqué de véritables affrontements entre ceux qui désiraient s'en emparer. Depuis les premières lueurs, des Français faisaient la queue comme s'il s'agissait du Black Friday.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала