Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Mystère équatorien: pourquoi ces arbres jaunissent-ils sans perdre ensuite leurs feuilles?

S'abonner
Chaque année, pendant que l’hémisphère nord vit l’hiver, la floraison des arbres gaïac (Guaiacum sanctum) donne au paysage équatorien de nombreuses nuances de jaune. Brève explication de ce phénomène pittoresque pour comprendre sa nature.

Si dans l'hémisphère nord on est habitué à penser qu'à l'automne les arbres jaunissent avant de perdre leurs feuilles, les arbres des forêts de la province équatorienne de la Loja jaunissent aussi. Cependant, leur floraison commence en été qui se termine en février dans l'hémisphère sud et c'est ainsi leur floraison qui donnera naissance à de nouvelles feuilles.

Ce phénomène est observé habituellement fin janvier dans les environs des villes de Mangahurco, Bolaspambas et Cazaderos. Des arbres gaïac (Guaiacum sanctum), qui poussent sur les collines entourant ces localités, perdent leurs feuilles au début de la saison chaude dans l'hémisphère sud qui commence en septembre pour se terminer en décembre. Au début de celle des pluies, des fleurs jaunes éclosent sur ces arbres. Ensuite, elles sont remplacées par des feuilles qui restent sur les arbres jusqu'à la fin de la saison des pluies.

Ces arbres, dont la hauteur peut atteindre 20 mètres, poussent non seulement en Équateur, mais aussi dans certains autres pays de l'Amérique latine, tels que le Mexique, la Colombie et le Pérou. Toutefois, c'est à la Loja où les gaïacs sont rencontrés le plus fréquemment.

Grâce à la combinaison spécifique des arbres jaunes et du sol pierreux gris et marron, le paysage devient particulièrement pittoresque lors de leur floraison. Après cette période, le sol se voit couvert d'un tapis de fleurs jaunes.

Depuis 2009, les autorités équatoriennes encouragent les touristes à se rendre dans la région de la Loja, dont les habitants sont dans leur majorité employés dans le secteur de l'agriculture. Près de dix mille visiteurs par an viennent à Mangahurco, dont la population est de 600 personnes, pour admirer la floraison des gaïacs.

Ceux qui souhaitent voir ce phénomène sur place doivent prendre compte le fait que la période de la floraison des gaïacs ne dure que quelques jours, la date de son début et sa durée sont difficilement prévisibles et dépendent de l'intensité des pluies.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала