La Russie réagit à une éventuelle rencontre entre Trump et Kim

© AP Photo / Ahn Young-joonDonald Trump et Kim Jong Un
Donald Trump et Kim Jong Un - Sputnik France
Moscou espère qu’une rencontre entre les dirigeants américain et nord-coréen, Donald Trump et Kim Jong-un, aura lieu et qu’elle contribuera au règlement de la situation dans la péninsule coréenne, a déclaré le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov.

Le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov, a commenté l'éventuelle rencontre entre Donald Trump et Kim Jong-un. Selon lui, une entrevue entre les dirigeants américain et nord-coréen «doit donner une forte impulsion à la reprise du règlement politique de la situation dans la péninsule coréenne».  

«Nous croyons que c'est un pas dans la bonne direction. J'espère que l'accord sera mis en œuvre. Evidemment, cela est nécessaire pour normaliser la situation autour de la péninsule coréenne», a-t-il déclaré.    

(FILES) This file photo taken on May 10, 2016 shows North Korean leader Kim Jong-Un (2nd R), followed by President of the Presidium of the Supreme People's Assembly Kim Yong-Nam (2nd L), walking on a balcony of the Grand People's Study House after watching a military parade and mass rally on Kim Il-Sung square in Pyongyang. - Sputnik France
C’est parti: Kim Jong-un prêt pour la dénucléarisation
De plus, il a appelé à ne pas spéculer sur les raisons qui ont poussé l'administration nord-coréenne à négocier avec les États-Unis, car la priorité clé est de concrétiser cette rencontre.  

«Nous saluons également l'accord entre Séoul et Pyongyang sur l'organisation d'un sommet intercoréen en avril», a ajouté le chef de la diplomatie russe.    

Le rapprochement entre ces pays et une éventuelle rencontre «est exactement ce à quoi appelaient la Russie, la Chine et de nombreux autres Etats qui prônaient un dialogue mutuellement respectueux pour trouver des accords avantageux pour toutes les parties», a-t-il souligné.    

Le dirigeant nord-coréen est prêt à s'entretenir avec son homologue américain au plus vite, a annoncé jeudi le conseiller sud-coréen pour la sécurité nationale, Chung Eui-yong, lors de sa visite aux États-Unis. De son côté, Donald Trump a accepté la proposition, a confirmé la Maison-Blanche.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала