Trump accepte de rencontrer Kim Jong-un

Le dirigeant nord-coréen est prêt à s'entretenir avec son homologue américain au plus vite, a annoncé le conseiller sud-coréen pour la sécurité nationale, Chung Eui-yong. Donald Trump a accepté la proposition, a confirmé la Maison-Blanche.

Le Président Trump a accepté la proposition de son homologue nord-coréen de le rencontrer, le rendez-vous pourrait se tenir d'ici mai, a déclaré jeudi Chung Eui-yong, conseiller du dirigeant sud-coréen pour la sécurité nationale. La Maison-Blanche a par la suite confirmé ce constat, mais a ajouté que la date et le lieu de l'entrevue n'avaient pas encore été fixés.

«Il [Kim Jong-un] a exprimé un souhait de s'entretenir avec le Président Trump au plus vite possible», a signalé le conseiller sud-coréen à la suite des pourparlers avec l'administration américaine à la Maison-Blanche, précédés par des contacts entre la Corée du Nord et la Corée du Sud. M.Trump a quant à lui «apprécié le point de presse [de la délégation sud-coréenne] et a affirmé qu'il allait se rencontrer avec Kim Jong-un d'ici mai afin de parvenir à une dénucléarisation [de la péninsule coréenne].»

Kim Jong-un - Sputnik France
Pourquoi tout ce que vous croyez savoir sur la Corée du Nord ne serait pas correct?
M.Kim s'est d'ailleurs engagé à «ne plus procéder à des tests nucléaires et balistiques», a ajouté le haut responsable sud-coréen. «La pression sur Pyongyang sera exercée jusqu'à ce que ses mots ne se traduisent en action», a-t-il souligné.

Plus tôt ce mois, la Corée du Sud et la Corée du Nord se sont accordées sur la tenue d'un sommet commun à la fin du mois d'avril, a annoncé mardi le chef du Bureau de la sécurité nationale sud-coréen en visite à Pyongyang. Le premier contact téléphonique entre les deux dirigeants coréens est également attendu en avril, en amont du sommet.

Donald Trump a annoncé fin février de nouvelles sanctions contre 50 sociétés de transport maritime. Ces mesures visent un individu, 27 entités et 28 navires localisés ou enregistrés en Corée du Nord, en Chine, à Singapour, à Taïwan, à Hong Kong, aux Îles Marshall, en Tanzanie, au Panama et aux Comores. L'administration américaine avait précédemment annoncé que ce nouveau train de sanctions était «le plus sérieux jamais imposé à la Corée du Nord».

© SputnikDonald Trump prêt à s'entretenir avec Kim Jong-un
Donald Trump prêt à s'entretenir avec Kim Jong-un - Sputnik France
Donald Trump prêt à s'entretenir avec Kim Jong-un
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала