Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Finalement «prêt»: Londres donnera à Moscou un accès aux enquêtes sur Skripal et Glouchkov

© REUTERS / Dylan Martinez/Britain's Foreign Secretary Boris Johnson arrives at Number 10 Downing Street in London, Britain October 24, 2016.
Britain's Foreign Secretary Boris Johnson arrives at Number 10 Downing Street in London, Britain October 24, 2016. - Sputnik France
S'abonner
Londres entend coopérer avec la Russie sur l’enquête concernant l’empoisonnement de Sergueï Skripal et sa fille Ioulia, ainsi que la mort de Nikolaï Glouchkov, a annoncé le ministre britannique des Affaires étrangères.

El lugar del atentado contra Serguéi Skripal - Sputnik France
Affaire Skripal: Londres transmettra à l’OIAC des échantillons de la substance toxique
Le Royaume-Uni souhaite mener l'investigation sur l'intoxication de l'ex-espion russe Sergueï Skripal et sa fille Ioulia ainsi que sur les circonstances de la mort d'un proche de Boris Berezovsky, Nikolaï Glouchkov, conjointement avec la Russie, a déclaré le chef de la diplomatie britannique, Boris Johnson.

«Nous voudrions coopérer sur cette question avec la Russie dans les prochains jours», a indiqué M.Johnson.

Il a ajouté que Londres était prêt à donner à la partie russe un accès à l'enquête dans le cadre de l'affaire Skripal et la mort de M.Glouchkov.

«Nous ferons tout notre possible pour aider à découvrir les raisons de ce qui s'est passé», a souligné Boris Johnson.

The forensic tent, covering the bench where Sergei Skripal and his daughter Yulia were found, is repositioned by officials in protective suits in the centre of Salisbury, Britain, March 8, 2018 - Sputnik France
Moscou se voit refuser l’accès à Skripal
La partie russe a déjà réagi à cette initiative du chef de la diplomatie britannique.

«Nous sommes prêts à une telle coopération et nous sommes convaincus que Londres est vraiment prêt à donner un tel accès [à l'enquête sur l'affaire Skripal, ndlr]», a déclaré le sénateur russe Vladimir Djabarov.

«Nous voyons dans ceci, enfin, un pas vers une normalisation de nos relations. […] Je pense que cela arrive car ils y ont été poussés par leurs partenaires», a-t-il ajouté.

Sergueï Skripal, un ancien colonel des services de renseignement militaires russes, ainsi que sa fille, ont été retrouvés inconscients le 4 mars 2018 aux abords d'un centre commercial de Salisbury, au Royaume-Uni. Selon les enquêteurs britanniques, il s'agit d'un empoisonnement à l'agent neurotoxique A-234.

Torre Isabel (anteriormente Big Ben) en Londres - Sputnik France
«Savoir quand fermer sa gueule»: des excuses britanniques aux Russes pour Johnson
Plus tôt, il a été également communiqué que malgré de multiples demandes de Moscou, le Royaume-Uni ne lui transmettra pas d'échantillons de la substance utilisée pour l'empoisonnement de Sergueï Skripal, et de sa fille.

Recruté comme agent double par les services britanniques en 1995 et condamné en Russie à 13 ans de prison pour trahison, M.Skripal a obtenu l'asile au Royaume-Uni en 2010 après un échange d'agents de renseignement entre la Russie et les États-Unis.

Le 11 mars, la Première ministre britannique Theresa May a accusé la Russie d'implication dans l'empoisonnement de Sergueï Skripal et de sa fille Ioulia, sans toutefois présenter de preuves tangibles pour appuyer ses allégations.

Nikolaï Glouchkov, un proche de l'oligarque russe décédé Boris Berezovsky, condamné en Russie à huit ans de prison pour les vols dans la compagnie aérienne russe Aeroflot, a été retrouvé mort le 12 mars à Londres. Selon Scotland Yard, M.Glouchakov a été étranglé. Sa mort a été qualifiée d'assassinat.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала