Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Réfugiés sans papiers d’identité: un casse-tête pour l’Allemagne

© Sputnik . Sergueï Stroïtelev / Aller dans la banque de photosDes réfugiés syriens à la gare de Munich
Des réfugiés syriens à la gare de Munich - Sputnik France
S'abonner
En Allemagne le nombre de demandeurs d’asile qu’on ne peut pas rapatrier faute de papiers d’identité a augmenté de 71% en 2017 par rapport à l’année précédente, selon le ministère allemand de l’Intérieur.

Selon un communiqué du ministère allemand de l'Intérieur diffusé lundi, en 2017, 65.000 demandeurs d'asile ont obtenu une carte de séjour temporaire car ils ne pouvaient pas être rapatriés faute de papiers d'identité. Selon la même information, en 2016 leur nombre était de 38.000.

L'Allemagne tente d'accélérer de tels rapatriements surtout quand elle est obligée d'ajourner l'expulsion de personnes sans documents valables comme le Tunisien Anis Amri, auteur présumé du meurtre de 12 personnes en décembre 2016 à Berlin.

Afghanistan - Sputnik France
Rapatrier des réfugiés d’Allemagne en Afghanistan: une lâcheté selon la Gauche
En 2015, la décision d'Angela Merkel d'accueillir plus d'un million de migrants a provoqué une réaction négative et un soutien accru au parti de droite Alternative pour l'Allemagne.

La politique migratoire restait au centre des négociations du mois dernier sur une nouvelle coalition parlementaire entre les conservateurs d'Angela Merkel et les sociaux-démocrates.

Le groupe Funke Mediengruppe a annoncé en se référant à un rapport du ministère de l'Intérieur que les demandeurs d'asile sans papiers d'identité étaient plus nombreux parmi les Indiens (5.743), les Pakistanais (4.943), les Afghans (3.915) et les Russes (3.288)

Selon le même rapport, la nationalité de près de 3.800 personnes n'a pas pu être identifiée. Il s'agit notamment de Palestiniens et de Kurdes.

Angela Merkel - Sputnik France
Limiter le nombre de réfugiés? «Irréalisable», selon Merkel
Le rapport déplore l'état de coopération entre les autorités allemandes et les ambassades des pays d'origine de demandeurs censés délivrer des passeports en absence de cartes d'identité.

Le commissaire européen aux migrations, Dimitris Avramopoulos, avait précédemment déclaré que l'Union européenne voudrait durcir les règles de délivrance de visas pour les demandeurs des pays qui coopèrent insuffisamment en matière de rapatriement de migrants.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала