À Pékin, Kim Jong-un énonce les conditions de la dénucléarisation de la péninsule coréenne

© AP Photo / Ju PengIn this photo provided Wednesday, March 28, 2018, by China's Xinhua News Agency, North Korean leader Kim Jong Un, left, and Chinese President Xi Jinping shake hands in Beijing, China.
In this photo provided Wednesday, March 28, 2018, by China's Xinhua News Agency, North Korean leader Kim Jong Un, left, and Chinese President Xi Jinping shake hands in Beijing, China. - Sputnik France
Lors de sa visite à Pékin, le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un a fait part de son engagement à dénucléariser la péninsule, et a déclaré que Séoul et Washington devraient répondre aux efforts de Pyongyang visant à créer une atmosphère propice à la stabilité.

Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un a promis d'œuvrer à la dénucléarisation de la péninsule coréenne lors d'une rencontre à Pékin lundi avec le Président chinois Xi Jinping, a annoncé mercredi l'agence de presse officielle chinoise Xinhua.

«Le conflit lié au nucléaire sur la péninsule coréenne peut être résolu, si la Corée du Sud et les États-Unis font preuve de bonne volonté pour répondre à nos efforts, créer une atmosphère propice à la stabilité et ainsi à l'élaboration de la paix», a-t-il dit selon l'agence officielle chinoise.

Kim Jong-un a confirmé sa volonté d'ouvrir des discussions avec les États-Unis et d'organiser un sommet entre les deux pays, a ajouté Xinhua.

La police protège un train à la gare de Pékin (27 mars 2018) - Sputnik France
Quels sujets seraient au centre d’entretiens entre Kim Jong-un et Xi Jinping à Pékin
La situation dans la péninsule coréenne commence à s'améliorer grâce aux initiatives de Pyongyang qui a transmis des propositions de négociations de paix, a affirmé Kim Jong-un à Xi Jinping, d'après des propos rapportés par Xinhua.

«Nous avons toujours exprimé notre volonté d'œuvrer à la dénucléarisation de la péninsule», a dit le dirigeant nord-coréen, cité par Reuters, rappelant que c'était déjà le souhait de son père, Kim Jong-iI.

Cette visite, confirmée par la Corée du Nord, constitue le premier déplacement connu de Kim Jong-un à l'étranger depuis qu'il a accédé au pouvoir en 2011.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала