Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Feu vert pour le transfert de migrants africains d'Israël en Europe

© AP Photo / Ariel SchalitDes migrants africains à Tel Aviv
Des migrants africains à Tel Aviv - Sputnik France
S'abonner
Israël et le Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) se sont mis d’accord sur le transfert de migrants africains vers les pays occidentaux qui souhaiteront les accueillir. Parmi les pays qui accueilleront les migrants figurent le Canada, l'Italie et l'Allemagne, d'après Benjamin Netanyahou.

Près de 16.000 demandeurs d’asile africains se trouvant actuellement en Israël seront réinstallés dans des «pays occidentaux», d’après un accord intervenu entre les autorités israéliennes et le Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR), ont annoncé lundi les médias israéliens.

Le bureau du Premier ministre du pays, Benjamin Netanyahou, a déclaré lundi être «parvenu à une entente sans précédent» avec l'agence onusienne pour les réfugiés. M.Netanyahou a précisé que parmi les pays qui accueilleront les migrants figurent le Canada, l'Italie et l'Allemagne.

Benjamin Netanyahu - Sputnik France
Israël: entre expulsion et incarcération, les migrants n'ont qu'à choisir
Selon le site israélien i24News, l’accord porte sur le sort de dizaines de milliers de migrants arrivés d’Afrique et annule le projet controversé israélien d’expulser les migrants vers l’Afrique.

D’après le média Hadashot, Israël et le HCR ont convenu que plus de 16.000 des quelque 38.000 migrants africains qu’Israël prévoyait d'expulser du pays seraient réinstallés avec l'aide de «pays occidentaux» alors que des milliers d’autres réfugiés obtiendront un statut temporaire en  Israël.

Israël et le HCR définiront conjointement les critères de transfert et l'accord doit être mis en œuvre au cours des cinq prochaines années, a indiqué Hadashot.

L'Onu a condamné le projet du gouvernement israélien d'expulser des milliers de migrants africains en situation irrégulière, originaires principalement d'Érythrée et du Soudan, le qualifiant d'incohérent. Selon le plan israélien, les migrants devaient faire un choix entre une incarcération pour une période indéterminée en Israël et le versement de 3.500 dollars et assorti d'un billet d'avion vers un pays tiers.

Des ONG israéliennes soutenant les migrants ont précédemment annoncé qu'Israël avait passé des accords avec plusieurs pays, notamment le Rwanda et l'Ouganda, qui doivent accueillir les migrants. Aucun pays n'a confirmé cette information.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала