Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Washington n’exclut pas une nouvelle frappe contre la Syrie

S'abonner
La Chambre des représentants n’exclut pas une nouvelle frappe contre la Syrie en cas de nouveaux incidents avec l'utilisation d’armes chimiques.

Les États-Unis peuvent encore frapper la Syrie s’il y a de nouveaux incidents impliquant l'emploi d’armes chimiques dans ce pays, a déclaré mercredi Ed Royce, membre de la Chambre des représentants du Congrès américain.

«Je ne doute pas qu’il n'y ait d’autres frappes militaires si le Président Bachar el-Assad n’a pas compris le message», a indiqué M.Royce lors d’auditions du comité parlementaire des affaires étrangères.

Selon lui, les États-Unis ont besoin d'une stratégie pour obtenir une «solution politique qui va au-delà de la présidence d’Assad pour assurer une paix durable».

Les États-Unis, le Royaume-Uni et la France ont tiré le 14 avril plus de 100 missiles contre des installations gouvernementales syriennes qui, selon eux, auraient servi à fabriquer des armes chimiques.

Les autorités syriennes ont déclaré à plusieurs reprises que tout l'arsenal chimique avait été retiré du pays sous le contrôle de l’Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC).

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала