Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Cette arme méconnue de la guerre civile syrienne (images)

© Sputnik . Vitali Ankov / Aller dans la banque de photosDisparo de un lanzallamas ruso Shmel
Disparo de un lanzallamas ruso Shmel - Sputnik France
S'abonner
À en croire une image publiée sur le compte Facebook Syrian Special Forces, les troupes gouvernementales syriennes ont utilisé dans leur lutte contre les djihadiste des lance-flammes portatifs. Des experts militaires avancent des versions concernant leur modification et leur efficacité.

L'image d'un militaire syrien équipé d'un lance-flammes portatif, parue récemment sur la page Facebook du groupe Syrian Special Forces, remonte en réalité à une vidéo faite à Deir ez-Zor en 2013.

Selon des experts, par sa construction, ce lance-flammes ressemble plutôt au modèle italien T-148 qu'à son analogue soviétique LPO-50. D'ailleurs, il n'est pas exclu que l'arme ait été fabriquée par les militaires eux-mêmes. Apparemment, de pareils lance-flammes n'étaient pas très populaires parmi les troupes, surtout à cause de leur poids de 25 kg et leur courte portée de 60 mètres.


Pour le moment, les forces gouvernementales sont équipées de lance-roquettes RPO-A Shmel qui pèsent seulement 11 kg et dont la portée maximale atteint 1.000 mètres. Par sa puissance, la roquette thermobarique peut être comparée à une munition d'un obusier de 152 mm, ce qui explique finalement pourquoi les militaires syriens préfèrent les RPO-A Shmel aux anciens lance-flammes portatifs.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала