Que menace réellement le retrait US de l’accord sur le nucléaire iranien?

La porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères s’est exprimée sur l’hypothèse d’un retrait des États-Unis du plan d’action conjoint sur le nucléaire iranien et ses conséquences éventuelles.

Maria Zakharova, porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, a commenté pour l'agence de presse iranienne IRNA le retrait éventuel des États-Unis de l'accord sur le nucléaire iranien.

«La déclaration unilatérale sur la possibilité d'annuler cet accord telle que nous l'entendons de la part des Américains représente certes en tout premier lieu une menace pour les fondements juridiques internationaux du monde moderne et n'apportera bien sûr aucune plus-value à la paix et à la sécurité internationale», a-t-elle signalé.

President of the Islamic Republic of Iran Hassan Rouhani - Sputnik France
Rohani: les États-Unis «le regretteront» s’ils violent l’accord sur le nucléaire iranien
Elle a ajouté que le document adopté en 2015 avait été approuvé par le Conseil de sécurité de l'Onu et qu'il avait force exécutoire.
Comme annoncé précédemment, 56% des Américains s'opposent au retrait de l'accord selon un sondage réalisé par Politico et la société d'étude Morning Consult.

Des médias avaient également communiqué que Donald Trump avait fixé le 12 mai comme la date butoir pour s'entendre les pays européens sur une révision de l'accord sur le nucléaire iranien « afin d'éviter que les États-Unis s'en retirent ». 

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала