«Paroles creuses»: réponse russe sur de prétendus problèmes concernant le pont de Crimée

© Sputnik . Alexey Malgavko / Aller dans la banque de photosАвтомобильное движение по автодорожной части Крымского моста
Автомобильное движение по автодорожной части Крымского моста - Sputnik France
Vladislav Ganzhara, député du Conseil d'État de la République de Crimée, a qualifié la déclaration du représentant permanent du Président ukrainien auprès de la république autonome de Crimée sur de prétendus problèmes du pont de Crimée de «paroles creuses».

Maria Zakharova - Sputnik France
«Détruire» le pont de Crimée? Zakharova répond au député ukrainien
Le député du Conseil d'État de la République de Crimée Vladislav Ganzhara a commenté la déclaration du représentant permanent du Président ukrainien auprès de la république autonome de Crimée, Boris Babine, que la Russie avait prétendument fait face à des problèmes concernant le pont de Crimée.

«Aujourd'hui, ils [des hommes politiques ukrainiens, ndlr] sont énervés par le fait que le pont de Crimée a été construit et a été mis en service plus tôt que prévu. Des milliers de citoyens russes habitant en Crimée et dans la région de Krasnodar l'empruntent chaque jour. Le pont de Crimée est un des symboles de notre pays», a déclaré M.Ganzhara à la chaîne de télévision russe RT.

Selon lui, M.Babine n'a prononcé que des «paroles creuses».

«Le pont règle un grand nombre de problèmes logistiques. Il permettra à l'économie émergente de la Crimée de connaitre un élan supplémentaire», a souligné Vladislav Ganzhara.

Автомобильное движение по автодорожной части Крымского моста - Sputnik France
«Clownerie et absurdité»: la réponse russe aux prétentions de Kiev sur le pont de Crimée
Le vice-Premier ministre et ministre de la Politique intérieure, de l'Information et des Communications de Crimée, Dimitri Polonski, a à son tour répondu aux paroles de M.Babine.

«Le faux dirigeant de l'unité territoriale inexistante présentée sous le nom de République autonome de Crimée prend une nouvelle fois ses désirs pour des réalités. Il n'y a aucun problème, ni aucun inconvénient et il ne peut y en avoir. Ce pont a été construit précisément pour faire tomber toutes les barrières, notamment en matière de transport et de logistique, et il a déjà fait ses preuves», a indiqué M.Polonsky à Sputnik.

Auparavant, Boris Babine avait annoncé que le pont de Crimée influençait négativement la navigation commerciale dans le détroit de Kertch et qu'un incident maritime dans ce détroit pourrait entrainer des conséquences irréversibles.

Russian pranksters (L-R) Vladimir Vovan Kuznetsov, 30, and Alexei Lexus Stolyarov, 28, speak during an interview with AFP at a bar in Moscow, on March 14, 2016 - Sputnik France
«Faire sauter le pont de Crimée»: ce journaliste US appelle aussi à frapper le Donbass
Le pont de Crimée, qui relie la péninsule au reste du territoire russe par le détroit de Kertch, a été inauguré ce mardi 15 mai, en présence de Vladimir Poutine. Il est le plus long en Russie avec ses 19 kilomètres. Le chantier a été lancé en février 2016. La structure du pont repose sur 7.000 pieux et 595 pylônes. Au total, la construction du pont a nécessité une quantité de métal égale à 32 tour Eiffel.

La capacité du pont par jour est estimée à 40.000 véhicules et 47 trains dans chacun des deux sens (14 millions de passagers et 13 millions de tonnes de fret par an). La vitesse maximale autorisée sur le pont est de 90 km/h.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала