Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

La France ne signera pas la déclaration commune du G7, affirme Bloomberg

© AP Photo / Martinez MonsivaisDonald Trump et Emmanuel Macron
Donald Trump et Emmanuel Macron - Sputnik France
S'abonner
La France ne signera pas la déclaration commune du G7 tant que les différends avec les États-Unis, notamment au sujet de l'accord sur le nucléaire iranien et l'accord de Paris sur le climat, n'auront pas été surmontés, a déclaré à Bloomberg un représentant du cabinet d'Emmanuel Macron.

Paris ne prévoit pas de signer la déclaration commune du G7 à l'issue de son sommet qui se tient les 8 et 9 juin au Québec, tant que les désaccords avec les États-Unis n'auront pas été dépassés, a indiqué à l'agence Bloomberg un représentant du cabinet d'Emmanuel Macron ayant requis l'anonymat.

German Chancellor Angela Merkel, rear left, and and U.S. President Donald Trump, rear third left, attend a round table meeting of G7 leaders and Outreach partners at the Hotel San Domenico during a G7 summit in Taormina, Italy, Saturday, May 27, 2017 - Sputnik France
Paris «n'imagine pas que les USA rallient la négociation» sur le nucléaire iranien au G7
Le Président français ne sera prêt à signer le document qu'en cas de progrès dans le domaine de l'accord sur le nucléaire iranien, l'accord de Paris sur le climat et les importantes taxes douanières introduites par Washington sur l'acier et l'aluminium importés de l'Union européenne, du Mexique et du Canada.

Toujours selon la même source, Emmanuel Macron estime que les autres membres du G7 — l'Allemagne, le Canada, la France, l'Italie, le Japon et le Royaume-Uni, — doivent faire front commun contre la décision de Donald Trump d'imposer des tarifs supplémentaires sur les importations d'acier et d'aluminium.

Donald Tusk - Sputnik France
Tusk voit des symptômes de l’éclatement de l’Occident dans les décisions de Trump
Deux jours avant le sommet du G7, le Président français est arrivé en visite au Canada dont il a notamment rencontré le Premier ministre, Justin Trudeau. Les deux interlocuteurs ont réitéré leur attachement à un «multilatéralisme fort» pour trouver la solution des principaux problèmes internationaux. Dans ce contexte, Justin Trudeau a donné aux journalistes un aperçu de ce qui attendait les dirigeants au sommet du G7.

«Il y aura des conversations franches et parfois difficiles autour de la table du G7, particulièrement avec le président américain sur le commerce, les tarifs», a-t-il indiqué, cité par Radio Canada.

Le sommet du G7 se tiendra les 8 et 9 juin à La Malbaie et sera probablement centré sur le conflit commercial entre les États-Unis et leurs partenaires. Donald Trump participera au sommet avant de se rendre à Singapour pour une rencontre historique avec le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un, le 12 juin.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала