Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Un groupe caritatif: Londres est «complice des violences» contre les Palestiniens

© Sputnik . Alex MaknotonLondres
Londres - Sputnik France
S'abonner
En continuant à vendre des armes à Israël, le Royaume-Uni se rend également responsable des violences contre les Palestiniens, affirme l’organisation War on Want. Par ailleurs, Londres s’est abstenu de voter une résolution de l’Onu condamnant les actions de l’État hébreu.

Le gouvernement britannique, qui continue de vendre des armes à Israël, est «complice de la violence» contre les Palestiniens, a déclaré l'organisation caritative de la lutte contre la pauvreté War on Want. De plus, Londres s'est abstenu de voter une résolution de l'Onu condamnant l'usage excessif de la force par Israël contre les civils palestiniens.

«En s'abstenant à ce vote, le gouvernement britannique a à nouveau refusé de s'engager dans la protection des droits de l'Homme des Palestiniens, qui font face à l'usage brutal et illégal de la force par l'armée israélienne», a déploré Ryvka Barnard, représentante de War on Want.

La Palestine - Sputnik France
La Palestine saisit la Cour de La Haye contre les décisions US sur Jérusalem
Elle a remarqué que Londres n'était pas neutre dans cette situation.

«Tandis que le monde réclame la fin des attaques violentes contre les Palestiniens, le gouvernement britannique approuve des exportations d'armes en Israël, ce qui le rend complice de ces violences», a-t-elle ajouté.

L'Assemblée générale des Nations unies a adopté le 13 juin 2018 un projet de résolution présenté conjointement par l'Algérie, en sa qualité de présidente du groupe de la Ligue des États arabes (à l'Onu), et par la Turquie, en sa qualité de présidente du groupe de l'Organisation de la coopération islamique (à l'Onu), réclamant de protéger les Palestiniens contre les exactions de l'armée israélienne. La résolution a été adoptée par 120 voix pour, 8 voix contre (Australie, États-Unis, Îles Marshall, Îles Salomon, Israël, Micronésie, Nauru et Togo), et 45 abstentions.

La résolution dénonce le «recours excessif, disproportionné et aveugle à la force par les forces israéliennes» dans les territoires palestiniens, «tout particulièrement dans la bande de Gaza».
Dany Danon, l'ambassadeur d'Israël à l'Onu, a déclaré que ce vote de l'Assemblée générale constituait un soutien au terrorisme du mouvement Hamas et privait son pays de son droit à l'autodéfense, selon le site hébreu Walla!.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала