Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Avec ce sous-marin, la flotte algérienne «une des plus nombreuses en mer Méditerranée»

© AFP 2021 DODLe sous-marin russe Kilo 636
Le sous-marin russe Kilo 636 - Sputnik France
S'abonner
La marine militaire algérienne est à l’aube de recevoir son 6e sous-marin de classe Kilo, qui fera de sa flotte sous-marine «une des plus nombreuses en mer Méditerranée», selon le site Menadefense.

La flotte sous-marine de l'armée algérienne va se renforcer avec la réception de son 6e sous-marin de classe Kilo de fabrication russe, dont la construction s'est achevée à Saint-Pétersbourg, a annoncé le site d'information militaire Menadefense le 23 juin 2018. La marine algérienne avait reçu son 5e sous-marin de ce même type au cours du mois d'avril 2018.

«Il sera probablement livré cet été, le sixième sous-marin d'attaque Kilo 636 de la marine algérienne a fait sa première sortie en mer il y a quelques jours et nous avons une photo», écrit le site. «Portant le numéro de bâtiment 01347, il a pris le large le 18 juin dernier depuis son chantier de construction à Saint Pétersbourg en Russie.».

Sous-marin Kilo 636 - Sputnik France
Avec ce sous-marin, la marine algérienne est «l’une des plus puissantes en Méditerranée»
C'est lors de la visite du chef d'état-major de l'armée algérienne, le général de corps d'armée Ahmed Gaïd Salah, à Moscou en 2013, que la décision de l'achat des deux sous-marins avait été prise, nous rappelle Menadefense. «Deux autres submersibles [les 5e et 6e sous-marins, ndlr] feront l'objet d'un nouveau contrat pour des livraisons à l'horizon 2020-2022, probablement pour remplacer les sous-marins de première génération Kilo 877EKM», souligne la même source. En définitive, les deux bâtiments auront été livrés en 2018.

Le véhicule d'artillerie Chilka - Sputnik France
Comment l’armée algérienne a redonné une nouvelle vie au blindé d'artillerie russe Chilka?
Baptisé «trou noir» par les experts de l'Otan pour sa discrétion, le sous-marin diesel-électrique polyvalent du projet 636 Varchavianka (Improved Kilo, selon le code Otan) appartient à la 3e génération de sous-marins. Il a un déplacement de 2.350 tonnes en surface et de 3.950 tonnes en plongée et une vitesse de 17 à 20 nœuds. Le sous-marin a 45 jours d'autonomie. Il peut être doté de quatre missiles Kalibr, de 18 torpilles de 533 mm (six tubes) et de 24 mines, et plonger à 300 mètres de profondeur. Son équipage comprend 52 sous-mariniers.

De nombreux pays étrangers achètent volontiers des sous-marins du projet 636. À l'heure actuelle, des sous-marins de classe Kilo sont en service dans la marine algérienne, vietnamienne, indienne, iranienne et chinoise.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала