En Syrie, des radicaux remettent leurs armes lourdes aux militaires russes (vidéo)

© REUTERS / Alaa Al-FaqirA Free Syrian Army fighter carries his weapon as he stands on a damaged building, in the east of the rebel-held town of Dael, in Deraa Governorate, Syria January 3, 2017.
A Free Syrian Army fighter carries his weapon as he stands on a damaged building, in the east of the rebel-held town of Dael, in Deraa Governorate, Syria January 3, 2017. - Sputnik France
À l’issue de négociations, des radicaux du sud-ouest de la Syrie ont accepté de remettre des armes lourdes, dont un char T-55, aux représentants du Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie.

Le 3 juillet, les militaires du Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie, accompagnés de la police militaire russe, ont mené des négociations avec des groupes radicaux dans l’agglomération de Bosra, située dans la zone de désescalade du sud syrien. Ces pourparlers ont débouché sur l’accord de transfert aux militaires russes d’armes lourdes, dont un char T-55 et un mortier de 160mm. 

Le nombre d’agglomérations du sud du pays se joignant à la trêve va désormais croissant et ce non sans l’intervention précieuse des négociateurs du Centre. Un peu plus tôt, il a été annoncé qu’en 24 heures, 5.000 Syriens ont quitté la partie ouest de la zone de désescalade du sud syrien encore contrôlée par des groupes armés.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала