Washington croit avoir détecté un site secret d’enrichissement de l’uranium par Pyongyang

Le chef de la diplomatie américaine aurait reproché à la Corée du Nord d’avoir enrichi de l’uranium dans un site top secret situé non loin de Pyongyang.

Le secrétaire d'État américain Mike Pompeo a accusé la Corée du Nord d'utiliser un site secret situé près de Pyongyang pour enrichir de l'uranium, a fait savoir lundi le journal japonais Yomiuri en citant des sources diplomatiques.

l’Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA). - Sputnik France
Agence de l'énergie atomique: les centrifugeuses nord-coréennes tournent à nouveau
Il s'agit de l'entreprise à laquelle le magazine américain The Diplomat avait consacré un article le 13 juillet. Et qui se trouverait à Chollima, à 20-30 km à l'est de la capitale nord-coréenne.

Le site fonctionnerait depuis au moins 10 ou 15 ans, selon une enquête journalistique. Son rendement pourrait être deux fois plus important que celui du centre nucléaire de Yongbyon, qui dispose d'une usine d'enrichissement de l'uranium et d'un réacteur d'une puissance de 5 MWt, construit en 1986. Selon des experts, en un an, le site de Yongbyon serait capable de produire une quantité de matériel nucléaire suffisant pour fabriquer plusieurs ogives.

Une photo du site nucléaire d'Yongbyon - Sputnik France
Pyongyang pourrait disposer de plus de plutonium qu'on ne pensait
Le bâtiment principal du site a une longueur de 110 mètres et une largeur d'environ 50 mètres. Il abriterait des centrifugeuses à gaz utilisées pour séparer les isotopes de l'uranium. L'analyse de photos satellite montre que le site est légèrement accessible, situé à un kilomètre de la principale autoroute nord-coréenne. Cependant, il n'a jamais été mentionné par les médias nord-coréens qui d'habitude couvrent toutes les visites des dirigeants dans des entreprises stratégiques, ce qui témoignerait du grand secret qui entoure ce site, selon les experts américains.

Mike Pompeo a achevé, le 7 juillet, une visite officielle de deux jours en Corée du Nord, qui a suscité le regret de Pyongyang face à la position des États-Unis. La voie la plus courte vers la dénucléarisation de la péninsule coréenne sont des pas progressifs et fondés sur des actions bilatérales et non pas le concept de Washington qui insiste sur un processus rapide de désarmement nucléaire de la Corée du Nord, a indiqué un porte-parole dans une déclaration.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала