Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Benalla: «passeport diplomatique mystère, obtenu 3 semaines après sa sanction virtuelle»?

© REUTERS / Philippe WojazerAlexandre Benalla
Alexandre Benalla - Sputnik France
S'abonner
Interrogations et demandes d’explications, c’est ainsi que des utilisateurs de Twitter ont réagi à ce que certains d’entre eux ont déjà qualifié de nouvel «épisode de la saga» Benalla: sur la liste des privilèges dont jouissait cet ex-chargé de mission à l’Élysée vient d’apparaître un nouveau point: un passeport diplomatique, d’après la presse.

«Selon nos sources, aucun membre du GSPR ne dispose de ce genre de passeport. Et pourtant, Alexandre Benalla, qui est en charge de la sécurité du président, et notamment des déplacements privés d’Emmanuel Macron, bénéficie de ce précieux sésame délivré par le ministère des Affaires étrangères», lit-on dans une publication parue jeudi dans Valeurs actuelles.

Comme le rappellent les auteurs de cette publication, la détention de ce document par Alexandre Benalla a pour la première fois été mentionnée par Le Monde, dans l’article d’Ariane Chemin et François Krug consacré aux «mystères» qui entourent l’ascension de l’ancien chargé de mission.

Alexandre Benalla - Sputnik France
Pour surfer sur Tinder, Alexandre Benalla se serait servi de photos avec… Emmanuel Macron
Or, les informations obtenues par les Valeurs actuelles donnent un détail de plus: Alexandre Benalla est entré en possession de son passeport diplomatique le 24 mai, «trois semaines donc après avoir été "sanctionné"».

Une fois rendue publique, cette information a provoqué une vive réaction sur les réseaux sociaux.

Si certains l’ont prise avec sarcasme, qualifiant la série de scandales liés au nom d’Alexandre Benalla de «saga»…

​…d’autres ont eu plutôt tendance à énumérer les privilèges accordés à cet ex-collaborateur de la présidence et à s’interroger sur les raisons de leur octroi.

​Plusieurs internautes ont exprimé des reproches à l’égard de ceux qui avaient qualifié l’affaire Benalla de «dérive individuelle»:

​Et de mettre la hashtag #AffaireDEtat:

​Certains considèrent que le temps des explications est venu:

 

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала