Vladimir Poutine rend hommage à l'ex-secrétaire général de l'Onu Kofi Annan

© Sputnik . Sergueï GuineevVladimir Poutine
Vladimir Poutine - Sputnik France
Dans un télégramme envoyé au secrétaire général de l'Onu Antonio Gueterres, le Président russe a rendu hommage à l'ex-secrétaire général de l’organisation Kofi Annan, décédé ce 18 août. Il a notamment salué sa contribution personnelle au renforcement des capacités de maintien de la paix au sein des Nations unies.

Suite à la disparition de l'ancien secrétaire général des Nations unies et prix Nobel de la paix Kofi Annan, Vladimir Poutine et le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov ont adressé leurs condoléances au secrétaire général des Nations unies Antonio Guterres.

Dans son télégramme, le Président russe a déclaré son admiration pour «la sagesse, le courage et la capacité à prendre des décisions équilibrées dans les situations les plus dures et les plus critiques».    

«Plusieurs années de la vie de cet homme remarquable doublé d'un grand homme politique ont été consacrées au service des Nations unies. Ayant dirigé les Nations unies dans une période difficile, il a beaucoup fait pour réaliser les buts et objectifs de l'Organisation et renforcer son rôle central dans les affaires mondiales. Sa contribution personnelle au renforcement de la capacité de maintien de la paix des Nations unies et au règlement de nombre de conflits régionaux a été particulièrement significative», a déclaré Vladimir Poutine, cité par le service de presse du Kremlin.   

Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a souligné la contribution de M.Annan au renforcement du rôle central de l'Organisation dans les affaires internationales.

Ex-secrétaire général de l'Onu Kofi Annan - Sputnik France
L'ex-secrétaire général de l’Onu et prix Nobel de la paix Kofi Annan décède à 80 ans
Lavrov a également noté le fait qu'après sa retraite, M.Annan avait continué à travailler activement pour résoudre les crises les plus aiguës du présent, y compris au sein des «Anciens», une organisation réunissant des personnalités célèbres et œuvrant dans le domaine du règlement pacifique des conflits et de la protection des droits de l'Homme.

Nombreux sont ceux qui ont rendu hommage à l'ancien secrétaire général et ont présenté leurs condoléances à sa famille. Emmanuel Macron a ainsi écrit sur Twitter: «La France lui rend hommage. Nous n'oublierons jamais son regard calme et résolu, ni la force de ses combats.»

La Première ministre britannique Theresa May a quant à elle déclaré que ce «grand leader et réformateur de l'Onu avait contribué énormément à faire du monde, qu'il a quitté, un endroit meilleur que celui dans lequel il est né.»    

En réaction à sa disparition, l'actuel secrétaire général des Nations unies Antonio Guterres a salué l'un de ses prédécesseurs comme «une force qui guidait vers le bien». Dans un communiqué, il a déclaré: «De bien des manières, Kofi Annan était les Nations unies. Il en a gravi les échelons jusqu'à diriger l'organisation et la faire entrer dans le nouveau millénaire avec une dignité et une détermination sans égales.»

Le président ghanéen Nana Akufo-Addo a décrété une semaine de deuil à partir de lundi dans son pays en hommage à Kofi Annan.

«Il a considérablement contribué au renom de notre pays par sa position, par sa conduite et son comportement dans le monde», a déclaré le Président dans un communiqué au sujet de l'ex-secrétaire-général de l'Onu et prix Nobel de la paix, né à Kumasi, dans la région Ashanti du Ghana.

Pour l’ex-Président de la République Nicolas Sarkozy Kofi Annan était «un homme de paix, un sage, une conscience de notre temps». 

Le dirigeant de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, a déclaré que «la plus grande reconnaissance que nous puissions accorder à Kofi Annan est de préserver son héritage et son esprit.» «Il a consacré sa vie à faire du monde un endroit plus pacifique et plus uni. Il se battait pour mettre fin à la souffrance et aux injustices à travers le monde et a aidé à reconstruire des ponts là où ils avaient été détruits.»    

Né en avril 1938 à Kumasi, au Ghana, Kofi Annan a occupé le poste de secrétaire général de l'Onu entre 1997 et 2006. En 2001, il a reçu le prix Nobel de la paix, conjointement avec l'Onu pour leur travail «pour un monde mieux organisé et plus pacifique».

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала