Poutine: nos militaires n’approchent pas les frontières de l’Otan, c’est elle qui le fait

Moscou n’avance pas ses contingents militaires vers les frontières des pays de l’Otan, bien au contraire, c’est infrastructure de l’Alliance qui se rapproche des frontières de la Russie, a souligné Vladimir Poutine.

Intervenant à l’issue de sa rencontre avec le Président finnois Sauli Niinistö, Vladimir Poutine a évalué le rapprochement de l’infrastructure de l’Otan et des boucliers antimissiles américains des frontières russes.

«Esclaves des États-Unis»: un général italien sur les pays qui adhérent à l’Otan (image d'illustration) - Sputnik France
«Esclaves des États-Unis»: un général italien sur les pays qui adhérent à l’Otan

«Nous n’avançons pas nos contingents militaires loin de nos frontières vers les pays de l'Otan, c’est l'infrastructure militaire de l'Otan qui approche nos frontières, le nombre d’effectifs et de matériels militaires à proximité de nos frontières augmente, des exercices militaires se tiennent de plus en plus fréquemment», a-t-il indiqué.

Ces actions de l’Alliance et des États-Unis obligent la Russie à réagir d’une manière adéquate et à renforcer ses frontières.

«Bien sûr, nous devons regarder ce qui se passe là-bas, renforcer notre infrastructure. Nous devons réagir au fait que des éléments du système de défense antimissile américain apparaissent à nos frontières, à proximité», a déclaré M. Poutine, notant que le système de défense antimissile des États-Unis peut aussi être utilisé pour lancer des missiles à moyenne portée.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала