WikiLeaks a un nouveau rédacteur en chef

Le journaliste islandais Kristinn Hrafnsson, porte-parole du site WikiLeaks entre 2010 et 2017, a remplacé Julian Assange au poste de rédacteur en chef du site.

Le site WikiLeaks a désormais un nouveau rédacteur en chef. C'est le journaliste islandais Kristinn Hrafnsson qui avait auparavant occupé pendant de longues années le poste de porte-parole de l'organisation non gouvernementale.

«Assange nomme Hrafnsson rédacteur en chef après six mois de détention et d'isolement, et reste lui-même éditeur», a annoncé l'organisation via Twitter.

Julian Assange - Sputnik France
Julian Assange dit non à l’asile en Équateur dans un courrier à «caractère réservé»
Pour rappel, le fondateur de WikiLieaks, âgé de 47 ans, avait trouvé asile à l'ambassade équatorienne à Londres pour échapper à une extradition vers la Suède où il était recherché pour viol et agression sexuelle. Bien que ces poursuites aient été abandonnées en 2017, le tribunal de Westminster a maintenu le mandat d'arrêt contre M.Assange, indiquant qu'il avait été délivré quand celui-ci avait enfreint les conditions de sa liberté sous caution.

En cas d'arrestation, Julian Assange craint d'être extradé vers les États-Unis où il est poursuivi pour la divulgation de nombreux secrets militaires et documents diplomatiques américains.

En janvier 2018, le gouvernement équatorien avait annoncé être à la recherche d'une «médiation» en vue de trouver un accord avec Londres sur la situation «insoutenable» de M.Assange.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала