CAN 2019: l’occasion pour Riyad de faire oublier à Rabat le malentendu du Mondial 2026?

© AFP 2022 Mamyrael la Coupe d’Afrique des Nations de football
la Coupe d’Afrique des Nations de football - Sputnik France
L’Arabie saoudite a annoncé apporter son soutien total au Maroc dans sa course à l’organisation de la CAN 2019, si toutefois celle-ci était bien retirée au Cameroun. C’est ce qu’a affirmé le ministre saoudien des Sports sur son compte Twitter, se déclarant disposé à apporter toute aide nécessaire.

Le Maroc, un des candidats potentiels — avec l'Algérie — à l'organisation de la Coupe africaine des nations (CAN) 2019, dans le cas où la Confédération africaine de football (CAF) la retirait au Cameroun, vient de bénéficier du soutien inattendu de Turki Al Sheikh, le ministre saoudien des Sports. C'est lui-même qui l'a annoncé sur son compte Twitter.

«En tant que président de l'Union des associations arabes de football, j'annonce mon soutien complet au Maroc pour l'organisation de la Coupe africaine des nations à la place du Cameroun», a écrit le ministre saoudien. «Dans ce cadre, j'annonce à mes frères marocains que je mettrai à leur disposition tous les moyens nécessaires, s'ils me les demandent», a-t-il avancé.

Le 68e congrès de la FIFA a voté pour l'organisation du Mondial 2026 au Canada, au Mexique et aux États-Unis - Sputnik France
Le Mondial 2026 se tiendra aux USA, au Mexique et au Canada
Commentant l'annonce du ministre saoudien, les médias marocains n'ont pas manqué de rappeler qu'en plus d'avoir voté contre la candidature du Maroc, Turki Al Sheikh avait mené une campagne de lobbying en faveur des États-Unis dans la course au Mondial 2026, causant ainsi la déception de millions de marocains.

La décision de la CAF sera connue dans les prochains jours. Elle serait motivée par les retards observés dans la préparation des infrastructures nécessaires au bon déroulement de cette coupe.

Maroc 2026 - Sputnik France
Après le vote pour le Mondial 2026, quel avenir pour les relations maroco-saoudiennes?
Pour rappel, la déception des Marocains, qui ont vu leur pays écarté de la course à l'organisation de la Coupe du Monde 2026 au profit du Canada, des États-Unis et du Mexique, est immense. De surcroît, l'annonce de la liste des pays arabes ayant voté contre le Maroc, l'Arabie saoudite en tête, a déclenché une vague de colère chez certains Marocains. Sur les réseaux sociaux, ils sont allés jusqu'à appeler le roi Mohammed VI à rompre les relations diplomatiques qu'entretient le Maroc avec ces pays qu'ils qualifient désormais de «traîtres».

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала