Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Selon l’Onu, l’Algérie risquerait des attentats terroristes sur les sites névralgiques

© Sputnik . B.Baratov / Aller dans la banque de photosAlger
Alger - Sputnik France
S'abonner
L’Onu a fait part à l’Algérie dans une note de son inquiétude quant aux risques d’attaques terroristes dans le pays, a indiqué le quotidien El Khabar, qui affirme avoir eu une copie de cette note, dans laquelle l’organisation internationale demande à l’Algérie de redoubler de vigilance.

Dans une note adressée aux autorités algériennes, l'Organisation des Nations unies se dit inquiète quant aux risques d'attentats terroristes dans le pays, en suggérant à ces dernières de redoubler d'efforts pour avorter toute tentative de déstabilisation de l'Algérie, a indiqué ce 3 octobre le journal arabophone algérien El Khabar, affirmant avoir consulté le document.

Selon le quotidien, dans la note dont l'intitulé est: «Exposé de la stratégie mondiale des Nations unies pour la lutte antiterroriste», l'Onu a exprimé de «vives inquiétudes quant aux risques d'attentats terroristes en Algérie, en exhortant les autorités à renforcer la protection des infrastructures névralgiques».

Des soldats des forces spéciales algériennes - Sputnik France
«Tempête 2018»: le chef de l’armée algérienne évalue le bilan et met le cap sur le futur
Dans sa note, tout en reconnaissant les efforts de l'Algérie dans le domaine de la lutte contre le terrorisme et l'extrémisme violent et contre leur financement, l'Onu a appelé les autorités algériennes à «suivre une démarche gouvernementale globale» pour contrer ces éventuelles attaques, en prévoyant un rôle important aux organisations de la société civile.

Selon le journal algérien L'Expression dans son édition du 27 septembre, un rapport publié récemment par le Middle East Institute a affirmé qu'en Algérie «les groupes terroristes ne sont plus comme avant et sont devenus complètement fragmentés et sont même très fragiles». Évoquant les cas d'Al-Qaïda au Maghreb islamique* (AQMI) et de Daech*, ces deux organisations «n'ont plus les moyens pour mener des opérations majeures» en Algérie, a encore précisé le rapport.

Des soldats des forces spéciales algériennes - Sputnik France
Lutte antiterroriste: les USA évaluent l’efficacité de la stratégie de l’armée algérienne
Pour rappel, selon le bilan opérationnel de l'armée algérienne, 131 terroristes ont été neutralisés et des armes et des munitions ont été récupérées en quantité durant le premier semestre 2018. 20 terroristes ont été abattus, 20 autres ont été arrêtés et cinq cadavres ont été découverts durant le premier semestre de l'année en cours, qui a été marqué par la reddition de 76 terroristes, dont la plupart à Tamanrasset.

*Organisation terroriste interdite en Russie

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала