Un vrai «miracle»: la presse s'émerveille devant le sauvetage des cosmonautes de Soyouz

© Service de presse du district militaire central  / Aller dans la banque de photosLa capsule du Soyouz MS-10 s'est posée non loin de la ville kazakhe de Jezkazgan
La capsule du Soyouz MS-10 s'est posée non loin de la ville kazakhe de Jezkazgan - Sputnik France
Évoquant l'accident de la fusée-porteuse russe Soyouz-FG qui a failli tourner au drame, les médias saluent ce jeudi le sauvetage de l'équipage, tandis que le directeur général de Roskosmos a mis en relief le sang-froid des cosmonautes et des opérateurs, ce qui a permis «d'éviter le pire».

La presse se félicite ce jeudi de la survie de l'équipage dans l'accident du lanceur russe Soyouz-FG avec le vaisseau habité Soyouz MS-10 qui a décollé depuis le cosmodrome de Baïkonour à destination de la Station spatiale internationale (ISS).

«L'incroyable sauvetage des cosmonautes après l'explosion de Soyouz», titre Le Figaro.

«Le cosmonaute russe garde son sang-froid malgré la défaillance de sa fusée», constate Europe 1.

«Le cosmonaute russe Alexeï Ovtchinine a conservé un calme impérial», indique 7 sur 7.

«Sauvetage miracle pour les astronautes», souligne The Daily Mail.

Un lanceur Soyouz-FG avec le vaisseau Soyouz MS-10 décolle depuis le cosmodrome de Baïkonour - Sputnik France
Le Soyouz reste «l’une des fusées les plus fiables au monde» malgré le tir raté
L'accident, qui a failli tourner au drame, a été commenté par le directeur général de Roscosmos, Dmitri Rogozine.

«Nous nous félicitons des actions de l'équipage qui a gardé son sang-froid. J'ai suivi tous les dialogues avec les opérateurs qui eux aussi ont agi en professionnels tout en gardant leur calme. Les entraînements des équipages internationaux leur ont permis de s'en sortir», a-t-il indiqué à la chaîne de télévision RT.

Il a constaté que grâce au sang-froid des deux cosmonautes, il avait été possible «d'éviter le pire» et a ajouté que ceux-ci «se portaient bien» et n'avaient «aucune blessure».

Le lanceur Soyouz-FG avec le vaisseau habité Soyouz MS-10 a décollé ce jeudi, à 11h40 heure de Moscou (10h40 heure de Paris) depuis le pas de tir N°1 du cosmodrome de Baïkonour à destination de la Station spatiale internationale (ISS). Le cosmonaute russe Alexeï Ovtchinine et l'astronaute américain Nick Hague se trouvaient à bord du Soyouz MS-10.

Décollage du lanceur Soyouz-FG avec le vaisseau spatial Soyouz MS-10 - Sputnik France
Nouveaux détails sur une cause possible de l’accident du Soyouz MS-10
Une panne du Soyouz-FG est survenue deux minutes après le décollage, déclenchant le système d'évacuation de l'équipage. La capsule du Soyouz MS-10 s'est posée non loin de la ville kazakhe de Jezkazgan.

Selon des sources proches de l'enquête, l'accident aurait été provoqué par une collision d'un bloc d'accélération du premier étage du lanceur avec le deuxième étage de la fusée.

Il s'agit du premier accident d'un lanceur Soyouz-FG en 35 ans.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала